Financer son investissement locatif
Guide Il y a 1 an 2 min

Financer son investissement locatif

Avant de vous lancer dans l’achat d’un logement à but locatif, il est indispensable d’évaluer votre budget ainsi que votre capacité d’emprunt immobilier. Une fois votre bien trouvé, un montage financier approprié sera mis en place afin de tenir compte des loyers qui vous permettront de financer une partie de votre investissement et de retenir le prêt immobilier le plus adapté à votre situation. Les indispensables de cette étape : vous avez affiné votre projet d'investissement locatif ? Il est temps de déterminer votre capacité d'acquisition et le type de financement immobilier approprié…

Les prêts immobiliers pour le financement d'un investissement locatif

Le financement de votre investissement locatif nécessite la mise en place d’un montage financier approprié. 

Différents types de prêts immobiliers sont à votre disposition (1) :

- le prêt immobilier amortissable classique, crédit dont le montant, la durée et les remboursements périodiques (amortissement du capital et intérêts) sont déterminés lors de sa mise en place, selon un échéancier ;

- le prêt immobilier remboursable in fine, crédit dont le capital se rembourse en une seule fois à l’échéance du contrat. 
Les intérêts sont payés périodiquement sur la durée prévue au contrat de crédit. Dans ce cas, l’emprunteur se constitue une épargne dédiée au remboursement du capital, sous forme par exemple de versements sur une assurance-vie. Le capital n’étant pas amorti sur la durée du prêt, cela permet à l’investisseur de déduire un montant plus important d’intérêts de ses revenus fonciers imposables.

Vous pouvez également bénéficier de prêts règlementés tels que le PAS ou le PEL/CEL, cumulables avec les aides de l’Agence nationale d’aides à l’habitat (ANAH) et les Aides Personnalisées au Logement (APL) en fonction de votre projet (2).

Pour bénéficier d’un diagnostic complet et personnalisé en fonction de votre situation patrimoniale, n’hésitez pas à contacter un expert Crédit Agricole qui vous accompagnera dans votre projet et la mise en place de votre financement (1)

Selon réglementation en vigueur au 01/01/2020 susceptible d’évolutions.

Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales. 

Évaluer sa capacité d'acquisition

Pour cerner en amont le budget que vous pouvez consacrer à votre projet d’investissement locatif, vous pouvez évaluer votre capacité d’acquisition en fonction de votre apport personnel  et de la mensualité que vous pouvez accorder à votre prêt immobilier.

Dans les charges n'oubliez pas d'inclure les :

- impôts (lissés sur 12 mois) ;

- mensualités des éventuels prêts immobilier et personnel en cours ;

- nouvelles charges (taxes foncières, charges de co-propriété).

Pour simuler votre demande de prêt immobilier, réalisez votre simulation ici 

(1) Offres soumises à conditions selon réglementation en vigueur au 01/01/2018 susceptible d’évolutions. (2) Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.

Vous souhaitez aller plus loin ?

Réalisez gratuitement et sans engagement, une étude personnalisée de votre prêt immobilier et bénéficiez d’un suivi individualisé avec un conseiller.

COMMENCER MON ETUDE
Crédit Agricole 1er prêteur de France
Crédit agricole
1er prêteur de France
1 emprunteur sur 4 a choisi le Crédit Agricole pour l’accompagner dans
son projet immobilier
Un réseau d’agence bancaires de proximité
Un service personnalisé
et sur mesure
Un réseau d’agences bancaires de proximité présent sur tout le territoire et plus de 2000 conseillers
à votre écoute
Une souplesse dans le remboursement de vos mensualités
Un maximum de souplesse
pour vos remboursements*
Modulation de vos mensualités
(à la baisse ou à la hausse), pause d’une mensualité et suspension de mensualités jusqu’à 6 mois
Ce site n'est pas optimisé pour Internet Explorer.
Veuillez poursuivre votre navigation sur un autre navigateur.
Commencer mon étude