Choisir un prêt immobilier à taux fixe ou à taux révisable ?
Guide

Choisir un prêt immobilier à taux fixe ou à taux révisable ?

Publié le 14/01/15 - Mis à jour le 02/03/20
Choisir un prêt immobilier à taux fixe ou à taux révisable ?
Un prêt immobilier classique, c’est-à-dire non réglementé, peut avoir un taux d’intérêt immobilier fixe ou un taux d’intérêt révisable (1) (également communément appelé taux variable). Le taux d’intérêt entre dans le calcul du coût global du prêt qui est caractérisé par le taux effectif global (TEG).

Quel taux d'intérêt pour votre projet immobilier ?

Qui dit prêt immobilier classique dit taux d’intérêt fixe ou variable (également appelé révisable). Ce taux d’intérêt entre dans le calcul du coût global du prêt. Mais quel taux d’intérêt choisir pour votre projet immobilier ? Quelles sont les différences entre un taux fixe, un taux variable et un taux mixte ?

Prêt immobilier : quel est le meilleur taux pour votre projet ?

Quelles sont les caractéristiques du taux d’intérêt fixe, du taux d’intérêt variable et du taux d’intérêt mixte ?

Qu’est-ce que le taux d’intérêt fixe ?

Un prêt immobilier à taux fixe ne peut pas être modifié après la signature du contrat, excepté en cas de remboursement par anticipation ou de rachat du crédit immobilier.

Pourquoi opter pour un taux fixe ? C’est le choix de la sécurité : le montant des mensualités est défini à l’avance.

Qu’est-ce que le taux d’intérêt variable ? Quelle différence avec le taux révisable ?

Un prêt immobilier à taux variable est caractérisé par un montant fixé en fonction d’un indice de référence (généralement le taux interbancaire de la zone euro, Euribor). La révision du taux a lieu tous les ans, sachant que l’indice peut évoluer à la hausse comme à la baisse.

Pourquoi opter pour un taux variable ? A la signature du contrat, ce taux est plus avantageux que le taux fixe. De plus, vous pouvez obtenir une baisse automatique du taux d’intérêt en cas de baisse de l’indice Euribor.

Bon à savoir : alors que le taux variable suit la variation d’un indice financier à chaque échéance, le taux révisable ne varie qu’à l’issue d’une période de référence (en fonction de l’évolution globale de l’indice de référence).

Le prêt à taux variable possède des variantes, dont le taux révisable capé : il permet de sécuriser le montant des mensualités dans la limite d’un plafond connu à l’avance.

Qu’est-ce que le taux d’intérêt mixte ?

Un prêt immobilier à taux mixte est considéré comme une solution intermédiaire. Un taux fixe est mis en place sur les premières années (entre 7 et 10 ans) pour être suivi d’un taux variable.

Pourquoi opter pour un taux mixte ? Cela permet de bénéficier d’un taux plus bas pour le prêt à taux fixe (la durée étant plus courte). Une fois le bien arrivé à la partie variable, il sera possible de le revendre sans les pénalités de remboursement anticipé.

De quoi le montant du taux d'intérêt d'un prêt immobilier dépend-il ?

Comment le taux d'un prêt immobilier est-il fixé ?

Qu’est-ce que le taux nominal ?

Le taux nominal d’un crédit immobilier correspond à la rémunération de l’argent par l’établissement de prêt. Il dépend principalement :

  • Des taux du marché, à long terme pour un prêt à taux fixe et à court terme pour un prêt à taux révisable.
  • De la durée du prêt, celle-ci étant fonction de la somme que vous pouvez rembourser à chaque mensualité. Pus vous pouvez rembourser, plus la durée du prêt est courte. Plus la durée est courte, plus le taux est faible.

Quel est le taux immobilier actuel (début 2020) ? Quel est le baromètre des taux en ce moment ?

Les courtiers en crédit immobilier indiquent une remontée de taux au début de l’année 2020. Cependant, cette hausse est modérée et reste compétitive : les taux immobiliers garantissent de belles opportunités aux futurs emprunteurs. Leur augmentation sera limitée durant les prochains mois (courant de l'année 2020).

Qu’est-ce que le taux annuel effectif global (TAEG) et à quoi sert-il ?

Le taux annuel effectif global ou TAEG d’un prêt prend en compte la totalité des frais occasionnés par la souscription d’un crédit immobilier. Il est obligatoirement mentionné dans une offre de prêt. Une absence de mention du TAEG entraîne l’annulation totale ou partielle des intérêts.

Quel est le coût réel d’un prêt immobilier ?

C’est le TAEG qui inclut tous les coûts d‘un prêt immobilier :

  • Le taux d’intérêt à proprement parler (« taux nominal »)
  • Les frais de dossier (payés à la banque)
  • Les frais de garantie (hypothèque ou cautionnement)
  • Les impôts, taxes et droits dès qu’ils accroissent la charge de l’emprunt
  • Les commissions des intermédiaires qui ont permis d’obtenir le prêt
  • La cotisation d’assurance décès invalidité et l’assurance incendie, sauf si l’emprunteur a été libre de contracter ou non l’assurance.

Comment comparer deux offres de prêt ?

Grâce au TAEG, il est possible de comparer facilement plusieurs offres de prêt en fonction de leur coût total. La condition ? Le montant emprunté doit être identique !

Ne comparez pas uniquement les TAEG : prenez en compte la capacité à pouvoir moduler le montant de vos échéances pendant la durée du prêt ainsi que les garanties d’assurance décès invalidité (ADI) afin de sécuriser toute la famille.

Taux d'emprunt immobilier : ce que proposent les banques

Le cas des "contrats à double palier"

Certaines banques proposent des contrats dits « à double palier » : il s’agit d’un seul prêt, qui fait l’objet d’un contrat unique mais qui comprend deux phases appelées « paliers ».

  • Au cours du premier palier, le taux est fixe et les révisions de taux sont neutralisées.
  • Au cours de second palier, le taux évolue en fonction d’un taux de référence fixé à la souscription du prêt (à la hausse ou à la baisse). Il existe un seuil, nommé « cap », qui sert de plafond. C’est vous qui déterminez ce seuil au moment de la souscription du prêt.

Quelle est la banque qui propose le meilleur taux de crédit immobilier ?

Comment choisir l'organisme qui financera votre projet immobilier ? Sachez que chaque société possède sa propre politique en matière de taux de crédit immobilier. La grille de taux varie donc d'un organisme à l'autre en fonction de plusieurs critères tels que la région, la situation personnelle et professionnelle de l'emprunteur ou encore le temps ! Les banques et autres organismes font régulièrement évoluer leur politique en matière de taux. A vous d'étudier les différentes propositions de financement et de comparer les différentes offres à un moment précis. 

Thèmes :

(1) Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.(2) Les contrats d'assurance emprunteur sont assurés par :* CNP Assurances, S.A. au capital de 686 618 477 € entièrement libéré. 341 737 062 RCS PARIS - Siège social : 4 place Raoul-Dautry 75716 Paris Cedex 15 – Tél. 01 42 18 88 88 – www.cnp.fr, Groupe Caisse des dépôts.* PREDICA, S.A. au capital de 997 087 050 € entièrement libéré. 334 028 123 RCS Paris. Siège social 50-56 rue de la Procession 75015 Paris.Entreprises régies par le Code des Assurances. Les événements garantis et les conditions figurent au contrat. Il peut arriver que votre état de santé ne vous permette pas de bénéficier des conditions d’assurance standardisées. Le dispositif prévu par la Convention AERAS organise des solutions adaptées  votre cas.Les différents contrats d’assurance sont distribués par votre Caisse Régionale de Crédit Agricole, immatriculée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier. Les mentions de courtiers en assurances de votre Caisse sont à votre disposition sur www.mentionscourtiers.credit-agricole.fr ou dans votre agence Crédit Agricole.

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.