Renégocier un prêt immobilier

Les taux ont baissé depuis que vous avez financé votre achat avec un crédit immobilier ? Les revenus de votre foyer ont évolué et vous aimeriez adapter vos conditions de remboursement ? Il est peut-être temps d’envisager la renégociation de votre prêt immobilier. Quand cette opération est-elle intéressante ? Quelles sont les informations essentielles à connaître avant de se lancer dans cette démarche ? Comment s’y prendre ?

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

La renégociation de crédit immobilier consiste à modifier les conditions du prêt qui a servi à financer l’achat du bien auprès de sa banque. Le plus souvent, on pense à renégocier son prêt lorsque les taux d’intérêt ont nettement baissé depuis la contraction de l’emprunt, ou à la suite d’une hausse ou d’une baisse de sa capacité de remboursement.

Les avantages de la renégociation de crédit sont indéniables :

  • Elle peut vous permettre d’obtenir un meilleur taux d’intérêt : attention, le timing est important pour qu’une baisse du taux d’intérêt vous soit réellement profitable. Nous étudierons la question en détail un peu plus loin.
  • Elle peut déboucher sur une modification du montant des mensualités et/ou de la durée d’emprunt : vous souhaitez alléger vos mensualités pour augmenter votre pouvoir d’achat au quotidien ? Ou au contraire, vous aimeriez rembourser votre crédit plus vite et augmenter le montant de vos mensualités ?  La renégociation de crédit est la solution !
  • La renégociation de crédit est également l’occasion de réviser votre assurance emprunteur, qui représente tout de même entre 25 et 35 % du coût global du prêt immobilier.
Zoom sur la différence entre renégociation de crédit et rachat de crédit :

La renégociation de crédit immobilier consiste à faire appel à sa banque actuelle (chez qui vous avez contracté votre prêt) pour modifier les conditions de l’emprunt. Le rachat de crédit, en revanche, implique un changement de banque : le principe est de faire appel à un autre établissement bancaire qui devra « racheter » votre prêt à votre banque actuelle pour vous proposer de meilleures conditions d’emprunt. Ce rachat entraîne des coûts qu’il est important d’avoir en tête avant d’envisager cette opération. Le remboursement anticipé de votre prêt initial déclenche le paiement d’indemnités de remboursement anticipé (IRA). Les IRA ne peuvent pas dépasser 3 % du capital restant dû ou l’équivalent de 6 mois d’intérêts, au taux moyen du prêt. Notez qu’un rachat de crédit peut aussi entraîner des frais de garantie, qui varient en fonction du type de garantie choisie, ainsi que des frais de dossier. Par ailleurs, la renégociation de crédit et le rachat de crédit sont également à distinguer du regroupement de crédits. Cette opération consiste à réunir plusieurs prêts en un (prêt consommation, crédit immobilier, etc.), pour n’avoir plus qu’une seule mensualité à verser.

Pour tout comprendre sur le rachat de crédit et le regroupement de crédits, rendez-vous sur nos guides consacrés à ces thématiques.

Quand renégocier son prêt immobilier ?

Nous l’avons évoqué : le moment n’est pas toujours propice pour qu’une renégociation de prêt immobilier vous soit bénéfique. Alors, comment savoir si vous avez intérêt, ou non, à contacter votre banque pour renégocier les modalités de votre emprunt ?

Plusieurs conditions doivent être réunies :

  • Idéalement, vous devez toujours être dans la première moitié du remboursement de votre crédit immobilier : c’est sur cette période que la part des intérêts est la plus élevée. Si vous arrivez à obtenir un taux d’intérêt plus faible, c’est donc là que cela aura un véritable impact.
  • Le capital restant dû doit être suffisamment important : la barrière de 70 000 € minimum est souvent évoquée, mais ce n’est pas une règle absolue. Plus la somme qu’il vous reste à rembourser est élevée, plus la renégociation de vos conditions d’emprunt sera intéressante.
  • L’écart entre votre taux initial et le futur taux d’intérêt doit être suffisant : au moins 0,70 voire 1 point d’écart, à durée de remboursement égale.

Ces éléments vous donnent de premières pistes, qu’il peut être bon d’explorer avec votre conseiller bancaire, qui maîtrise les spécificités de votre dossier. Pour savoir si la renégociation de votre prêt immobilier vous est favorable, il faut pouvoir comparer les gains potentiellement réalisables, avec les frais occasionnés par l’opération.

A noter :

renégocier votre crédit immobilier auprès de votre banque peut engendrer des frais de dossier. En effet, toute modification, sur un prêt immobilier, même minime, implique des actes administratifs qui peuvent être assez lourds. Rapprochez-vous de votre conseiller bancaire pour connaître leur montant exact.

Plus d’infos dans notre article : quand renégocier son emprunt immobilier ?

Le cas de l'assurance emprunteur :

Il est tout à fait possible de changer de contrat d’assurance emprunteur en cours de prêt. La renégociation de votre crédit immobilier est l’occasion de renégocier aussi votre assurance de prêt !La renégociation de prêt n’est pas le seul cas de figure où vous pouvez faire évoluer votre assurance emprunteur. En effet :dans la première année suivant la signature de votre crédit immobilier : vous pouvez changer d’assurance quand vous le souhaitez, du moment que vous prévenez votre assureur actuel au moins 2 semaines avant la date du premier anniversaire de la signature de votre emprunt.Après la première année de votre contrat : vous pouvez changer de contrat chaque année, en informant votre assureur au moins 2 mois avant la date anniversaire du contrat. Lorsque vous changez d’assurance, si vous choisissez une autre police d’assurance que celle proposée par votre banque, vous devrez avoir un contrat qui vous offre a minima les mêmes garanties et le même degré de couverture que celui proposé par votre banque.

Toutes les réponses à vos questions sur l’assurance emprunteur dans notre guide complet.

Comment renégocier son prêt immobilier ?

Plusieurs arguments peuvent jouer en votre faveur pour faire aboutir votre demande de renégociation :

  • L’écart entre votre taux d’intérêt actuel et les taux du marché est significatif : si vous avez souscrit votre prêt immobilier à un moment où les taux étaient nettement plus élevés, la légitimité de votre demande est certaine.
  • Vous avez besoin de réévaluer le montant de vos mensualités suite à un changement de situation important : vos revenus ont augmenté ou diminué, vous souhaitez financer un autre projet, etc.
  • Vous êtes prêt à rapatrier des placements au sein de l’établissement bancaire où vous avez signé votre crédit immobilier : cette preuve de confiance peut inciter la banque à faire un pas vers vous.
  • Vous avez une gestion raisonnée de vos comptes : le sérieux de la tenue de vos comptes peut également impacter positivement l’étude de votre requête par la banque.
Important :

rien n’oblige l’établissement bancaire à accepter de renégocier votre crédit immobilier.

Allez plus loin et découvrez tous nos conseils pour réussir la renégociation de votre prêt immobilier.

L’issue de votre renégociation est favorable ? Un avenant à votre contrat de prêt sera établi, dans lequel vous retrouverez :

  • un échéancier des mensualités ;
  • le nouveau taux annuel effectif global (TAEG) ;
  • les modalités de variation du taux, dans le cas d’un prêt à taux variable.

Une fois l’avenant reçu, vous avez un délai de réflexion de 10 jours pour l’accepter ou non.

Bon à savoir :

il est tout à fait envisageable de renégocier plusieurs fois son crédit immobilier. Dans les faits, c’est tout de même rare.

Renégociation de prêt immobilier : ce qu'il faut savoir

En quoi consiste la renégociation de prêt immobilier ? Dans quels cas est-elle intéressante ? Nos réponses :

  • Avant de renégocier son prêt immobilier, il est important de savoir que le plus rentable est d'être dans la première moitié du remboursement de son crédit. C'est en effet à ce moment-là que les intérêts sont les plus élevés.
  • Quelle est la somme de votre crédit actuel vous restant à rembourser ? Plus celle-ci est importante, plus il sera intéressant que vous renégociez votre crédit. On évoque souvent le montant de 70 000€ comme seuil pour que l'opération soit avantageuse.
  • L'écart entre votre nouveau taux et le taux initial. Sur une durée de remboursement égale, il faut que l'écart soit compris entre 0,70 et 1 point.
Crédit Agricole 1er prêteur de France
Crédit agricole
1er prêteur de France
1 emprunteur sur 4 a choisi le Crédit Agricole pour l’accompagner dans
son projet immobilier
Un réseau d’agence bancaires de proximité
Un service personnalisé
et sur mesure
Un réseau d’agences bancaires de proximité présent sur tout le territoire et plus de 2000 conseillers
à votre écoute
Une souplesse dans le remboursement de vos mensualités
Un maximum de souplesse
pour vos remboursements*
Modulation de vos mensualités
(à la baisse ou à la hausse), pause d’une mensualité et suspension de mensualités jusqu’à 6 mois
Ce site n'est pas optimisé pour Internet Explorer.
Veuillez poursuivre votre navigation sur un autre navigateur.
Bénéficiez gratuitement et sans engagement, d'une étude personnalisée de votre prêt immobilier !
Commencer mon étude