Actualité

Renégociations et rachats de crédit immobilier : le point en détails

Publié le 16 mars 2016 à 09h04 - Mis à jour le 3 mars 2017 à 17h04
Renégociations et rachats de crédit immobilier : le point en détails
L’année 2015 a été marquée par un nombre historiquement élevé de rachats de crédits immobiliers.35% de la production de crédits immobiliers, a en effet été réalisée sur des opérations de renégociation. Cette part revient, depuis le début de l’année 2016, à la normale.

Les raisons de cet engouement en 2015 sont naturellement liées à la baisse des taux. Mais pour être intéressant, un rachat de crédit doit être fait dans des conditions bien particulières.

Lors d’une renégociation de crédit immobilier, l’emprunteur peut se tourner vers sa propre banque, auprès de laquelle le prêt immobilier est souscrit, ou bien se tourner vers d’autres banques.

En cas de négociation avec la banque actuelle, il peut y avoir des frais inhérents à l’actualisation du prêt, comme par exemple les frais de dossier, car il faut mettre à jour les contrats, rééditer les tableaux d’amortissements, modifier les échéances de prélèvement mensuel.

En cas de rachat de prêt, les Indemnités de Remboursement Anticipées  prévues dans le contrat de prêt ne peuvent dépasser 6 mois d'intérêt sur le capital remboursé au taux moyen du prêt, et ne peuvent pas dépasser 3 % du capital restant dû avant le remboursement.

Dès lors, le coût de l’opération de rachat de crédit immobilier devient plus conséquent, et le gain attendu s’en trouve diminué. Il faut être particulièrement vigilant, car même avec un taux obtenu plus faible, le coût global du crédit peut s’en trouver augmenté. Le nouveau crédit immobilier intègrera en effet le financement de l’indemnité de remboursement du crédit par anticipation.

Le gain de ce type d’opération est fonction notamment de la différence de taux et du montant d’intérêts restant à rembourser. Si les mensualités actuelles ne remboursent que le capital emprunté, le rachat coûtera plus cher. L’intérêt d’un rachat dépend de nombreux éléments qu’il est préférable d’étudier avec son conseiller avant de se décider.

Un emprunteur qui envisage un rachat de crédit doit donc rester particulièrement vigilant sur le coût global et réel du rachat, en prenant en compte les pénalités de rachat de crédit immobilier et la différence d’intérêts entre les deux prêts. Au vu des taux actuels, les emprunteurs récents ont peu de chance de faire des économies sur ce type d’opération.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.