Actualité

Prêt immobilier sur 30 ans : une bonne solution pour les ménages ?

Publié le 19 novembre 2018 à 14h00 - Mis à jour le 29 novembre 2018 à 14h06
Prêt immobilier sur 30 ans : une bonne solution pour les ménages ?
Si les taux d'intérêt sont toujours favorables, les prix de l'immobilier ont quant à eux augmenté et certaines aides ont été supprimées ou réduites au 1er janvier. Conséquence : les ménages les plus modestes souhaitant acheter leur résidence principale sont tentés par un crédit immobilier sur 30 ans.

Une conjoncture qui influence la durée du crédit immobilier

60 % des prêts sont souscrits sur plus de 20 ans, les plus modestes s'orientent de plus en plus vers des crédits sur 30 ans (voire plus rarement sur 35 ans).

Il existe plusieurs raisons à cela. D'une part, le jeu de l'offre et de la demande a engendré une hausse des prix de l'immobilier. En effet, les taux d'intérêt sont bas depuis 2 ans, la demande a augmenté et les propriétaires ont jugé opportun d'augmenter les prix. C'est la première difficulté rencontrée notamment par les primo-accédants.
De plus, au 1er janvier 2018, l'Etat a fait le choix de supprimer ou de recadrer certaines aides. 

Nous n'évoquerons pas ici la loi Pinel qui ne concerne que les investissements locatifs, mais plutôt le prêt à taux zéro.

Le PTZ a été recadré en début d'année. Plus axé sur les zones tendues, il est supprimé dans le cadre de l'acquisition d'un logement ancien dans les zones A, Abis et B1.
Dans les zones B2 et C, pour tout achat dans le neuf, il ne finance plus que 20 % du montant du crédit immobilier.

La suppression de l'APL accession dans le neuf a également impacté les primo-accédants qui comptaient sur cette aide pour rembourser les mensualités de leur maison. 

Par voie de conséquence, alors que ces primo-accédants représentaient 60 % des acheteurs en décembre 2017, leur proportion a chuté à 45 % en 2018. 

L'emprunt immobilier sur 30 ans : une solution pour acheter ?

La solution réside donc dans l'allongement du crédit immobilier.

Aujourd'hui, selon l'âge et le profil des emprunteurs, un prêt sur 30 ans est de plus en plus envisagé afin de permettre à chacun d'accéder à la propriété.

Naturellement, cela a un coût puisque le taux d'intérêt est calculé en fonction de la durée du crédit. En juin 2018, le taux est ainsi en moyenne de 1,40 % sur 15 ans, 1,60 % sur 20 ans, 1,85 % sur 25 ans et 2,65 % sur 30 ans.

Pour autant, cela reste la solution pour les emprunteurs qui souhaitent concrétiser leur projet et surtout, préparer leur avenir.

Si vous envisagez d'acheter votre résidence principale, contactez l'un de nos conseillers afin de mettre en place un crédit immobilier adapté à votre profil et votre budget.  

Pour aller plus loin :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.