Guide

Programmes « Habiter Mieux » de l’Anah : y avez-vous droit ?

Publié le 24 janvier 2019 à 17h42 - Mis à jour le 24 janvier 2019 à 17h56
Programmes « Habiter Mieux » de l’Anah : y avez-vous droit ?
Sous certaines conditions, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) peut accorder des primes pour les travaux de rénovation énergétique engagés par les propriétaires occupants, les bailleurs et les syndicats de copropriétaires. Etes-vous éligibles à ces aides qui ont pour nom « Habiter Mieux »?

Habiter Mieux : Deux programmes d’aides pour les propriétaires occupants

Habiter Mieux Sérénité et Habiter Mieux Agilité s’adressent aux propriétaires occupants de logements (maisons et appartements) de plus de 15 ans dont les ressources n’excèdent pas certains plafonds.

Le programme Habiter Mieux Sérénité peut contribuer au financement d’un bouquet de travaux permettant un gain énergétique, d’au moins, 25 %. La subvention, de 7 000 à 10 000 €, est majorée d’un forfait de 560 € pour l’accompagnement par un opérateur conseil (obligatoire) et d’une prime pouvant aller jusqu’à 2 000 €, au titre du gain énergétique.

Bon à savoir

Attention, avec ce programme, vous n’avez pas la possibilité de valoriser vos certificats d’économies d’énergie.

Habiter Mieux Agilité, pour sa part, cible uniquement les propriétaires de maisons individuelles. Ils bénéficient d’une aide de 7 000 à 10 000 €, majorée de 150 € pour l’accompagnement par un opérateur conseil, pour la réalisation de l’une de ces trois opérations : remplacement de la chaudière, isolation des murs et isolation des combles aménageables.

Propriétaires bailleurs : l’aide Anah est conditionnée à un engagement locatif

Les bailleurs ont accès, sans conditions de ressources, à une prime. Elle peut atteindre, par logement, 15 000 €, majorée de 560 € pour l’assistance à maitrise d’ouvrage et d’une prime de 1 500 €.

En contrepartie, les bailleurs doivent signer une convention de neuf ans avec l’Agence et s’engager, pendant cette durée, à louer le bien en respectant des plafonds de loyers et de ressources du locataire.

Bon à savoir

Cet engagement s’accompagne d’un avantage fiscal : un abattement forfaitaire sur les loyers pouvant atteindre 85 %

La rénovation des parties communes de copropriété peut être subventionnée par l’Anah

Les travaux entrepris dans les parties communes d’une copropriété (remplacement de la chaudière, isolation…) sont éligibles aux aides de l’Anah.

  • Si la copropriété est « fragile » (taux d’impayés élevé et mauvaise étiquette énergie : D ou plus), la subvention peut être sollicitée directement par le syndicat de copropriétaires. Elle est accordée, dans ce cas, accordée sans tenir compte des revenus des occupants.
  • Si la copropriété n’est pas considérée comme fragile, c’est à chaque copropriétaire de faire sa demande, soumise à conditions de ressources. L’aide maximale est de 3 750 € par lot, majorée de 180 € pour une assistance à maîtrise d’ouvrage et, éventuellement, de 1 500 € au titre du gain énergétique.

Comment obtenir les aides de l’Anah ?

Les subventions doivent être réclamées avant le démarrage des travaux.

Cette demande peut être faite en ligne. La prime est, habituellement, versée à l’issue des travaux, mais les ménages aux ressources très modestes peuvent obtenir une avance allant jusqu’à 70 % du montant prévu.

Pour aller plus loin :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.