DPE : diagnostics obligatoires
Guide Il y a 2 ans 2 min

Les diagnostics immobiliers obligatoires

Une série de diagnostics immobiliers, regroupés dans un dossier unique appelé dossier de diagnostic technique (DDT), doit être fournie par le vendeur au plus tard lors de la signature de la promesse ou du compromis de vente. Le dossier de diagnostic technique (DDT)  y est adossé ainsi qu’à l’acte de vente définitif. Ils vous fournissent des informations importantes sur l’état et la surface du bien que vous souhaitez acquérir.

Le contenu du dossier de diagnostic technique

La liste précise des diagnostics immobiliers dépend de la nature du bien, de sa date de construction et de son emplacement. La liste complète comprend les diagnostics techniques suivants :

A noter :

Pour donner des informations sur la performance énergétique d'un logement, le diagnostiqueur doit utiliser deux étiquettes : une étiquette « énergie » indiquant la consommation énergétique annuelle du logement sur une échelle allant de A (consommation faible) à G (consommation importante) et une étiquette « climat » indiquant l'impact annuel de cette consommation énergétique sur les émissions de gaz à effet de serre sur une échelle allant de A (émission faible) à G (émission importante).

L’attestation de superficie de la loi Carrez

Lorsque la transaction concerne un logement en copropriété verticale (appartement) ou horizontale (maison hors lotissement) d’une surface supérieure à 8 m², le vendeur doit fournir une attestation mentionnant la superficie exacte du logement calculée selon les règles fixées par la loi Carrez (c’est la « surface Carrez ») ainsi que la surface habitable.

Qui paie les diagnostics immobiliers ?

Les différents diagnostics immobiliers et attestations sont à la charge du vendeur et sont réalisés par des diagnostiqueurs agréés.

Quelles sont les sanctions si les diagnostics ne sont pas produits par le vendeur ?

L’absence d’un ou plusieurs diagnostics immobiliers n’entraîne pas la nullité automatique de la vente. Mais si vous découvrez, après la vente, un désordre résultant, par exemple, de la présence de termites, d’amiante ou de plomb, vous pouvez demander en justice l’annulation de la vente ou le remboursement d’une partie du prix. Cela ne concerne pas le DPE, réalisé dans un but purement informatif (s’il est erroné ou inexistant, vous n’avez presque aucun recours).

Enfin, si la superficie réelle de votre logement est inférieure de plus de 5 % à la surface mentionnée dans l’attestation Carrez jointe à l’acte de vente, vous pouvez demander une réduction du prix de vente en proportion du nombre de mètres carrés manquants. L’absence de toute mention de la superficie peut, en revanche, entraîner la nullité de la vente.

Pour aller plus loin :

Guide des diagnostics immobiliers

Guide Diagnostics Immobiliers
Télécharger le PDF

Vous souhaitez aller plus loin ?

Réalisez gratuitement et sans engagement, une étude personnalisée de votre prêt immobilier et bénéficiez d’un suivi individualisé avec un conseiller.

COMMENCER MON ETUDE
Crédit Agricole 1er prêteur de France
Crédit agricole
1er prêteur de France
1 emprunteur sur 4 a choisi le Crédit Agricole pour l’accompagner dans
son projet immobilier
Un réseau d’agence bancaires de proximité
Un service personnalisé
et sur mesure
Un réseau d’agences bancaires de proximité présent sur tout le territoire et plus de 2000 conseillers
à votre écoute
Une souplesse dans le remboursement de vos mensualités
Un maximum de souplesse
pour vos remboursements*
Modulation de vos mensualités
(à la baisse ou à la hausse), pause d’une mensualité et suspension de mensualités jusqu’à 6 mois
Ce site n'est pas optimisé pour Internet Explorer.
Veuillez poursuivre votre navigation sur un autre navigateur.
Bénéficiez gratuitement et sans engagement, d'une étude personnalisée de votre prêt immobilier !
Commencer mon étude