Actualité

Quelles sont les attentes des Français en matière d'immobilier selon les régions ?

Publié le 6 septembre 2018 à 17h04
Quelles sont les attentes des Français en matière d'immobilier selon les régions ?
Un réseau d'agences immobilière a réalisé une infographie qui met en lumière les attentes des Français en matière de logement. Et force est de constater que leurs attentes diffèrent selon les régions.

Des Français désireux de déménager loin de chez eux

Lorsqu'on les interroge, près de la moitié des Français souhaiterait changer de lieu de vie. Sans surprise, ce sont les Franciliens qui aspirent à un changement, pour trouver un habitat plus calme loin de la ville. 72% d'entre eux envisagent de changer de cadre de vie.

Les critères de choix privilégiés des Français

Les Français ont des attentes tout à fait spécifiques en matière de logement. Naturellement, c'est le prix qui figure en tête des critères, et ce pour 59% des sondés. Vient ensuite le calme pour 54% d'entre eux. Autre critère très important pour 29% des Français, la proximité des commerces. Beaucoup souhaitent vivre au calme sans pour autant se trouver loin de tout et devoir prendre la voiture pour aller faire de petites courses. Ensuite, les personnes interrogées soulignent la nécessité de vivre dans un logement sécurisé, proche de leur lieu de travail et lumineux.

Quelles attentes en matière de logement de manière générale ?

Les Français ont également été interrogés sur leurs souhaits en matière de logement de manière plus générale. Et nous pouvons nous apercevoir que, selon les régions, les priorités sont loin d'être les mêmes. Ainsi, en Bretagne, les Français attendent des logements anciens qu'ils soient mieux isolés tandis que dans les Pays de la Loire, ils souhaiteraient plus de constructions de bâtiments de plus de 3 étages.

Dans le Centre Val de Loire, ce sont les économies d'énergie qui sont au centre des préoccupations tandis que dans le Grand-Est, les Français attendent à la fois une réhabilitation des logements anciens et un développement des mini-logements.

Dans les Hauts-de-France, ce sont les vieux HLM que les personnes interrogées souhaiteraient voir disparaître au profit de logements neufs. Les baisses des loyers et des impôts locaux sont également attendues.

Les Franciliens, quant à eux, attendent une baisse des prix et des cautions, ce qui est également le cas en Occitanie où l'on souhaiterait aussi plus d'espaces verts.

En Bourgogne, selon les personnes sondées, la région manque de logements sociaux et l'accession à la propriété n'est pas assez simple. Des logements sociaux qui sont également demandés en Normandie, région où les Français constatent que trop de logements sont vides ou vétustes.

Enfin, les habitants de Nouvelle-Aquitaine jugent que les loyers sont trop élevés.

Des prix d'achat trop élevés

Toujours selon l'étude, il ressort que les Français, globalement, jugent les prix trop élevés. 80% d'entre eux sont de cet avis, un chiffre qui augmente sensiblement chez les personnes seules et les personnes âgées de 50 à 64 ans. Malgré tout, si les prix sont trop élevés au goût des Français, la production de crédits immobiliers est toujours importante en raison des taux bas et de la volonté de se constituer un capital pour l'avenir.

A lire également :
Le logement idéal pour les Français
9 Français sur 10 sont satisfaits de leur logement
Un Français sur deux est attiré par le logement connecté

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.