Loueurs en meublé professionnels et non professionnels : quelle imposition pour vos plus-values immobilières ?
Infographie

Loueurs en meublé professionnels et non professionnels : quelle imposition pour vos plus-values immobilières ?

Publié le 27/01/21 - Lecture :
Loueurs en meublé professionnels et non professionnels : quelle imposition pour vos plus-values immobilières ?
Lorsque vous vendez un bien immobilier plus cher que vous ne l’avez acheté, vous réalisez une plus-value. Si le bien était un logement loué meublé, les modalités d’imposition de cette plus-value vont dépendre de votre statut au moment de la vente. Vous êtes, en effet, considéré comme loueur en meublé professionnel (LMP) si vos loyers meublés dépassent 23 000 € dans l’année et si leur montant excède le montant total des autres revenus d'activité de votre foyer fiscal (salaires…). Dans le cas contraire, vous avez le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP).
L’imposition des plus-values immobilières pour les LMP et LMNP
Le statut de loueur meublé professionnel ou LMP
Le statut de loueur meublé non-professionnel ou LMNP
L’imposition des plus-values immobilières pour un LMP
L’imposition des plus-values immobilières pour un LMNP

© Production Uni-médias - Janvier 2021

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.