Aller au contenu principal
Avec peu d'apports personnels vous avez le prêt aidé
Actualité
Mis à jour le 21/06/2024 5 min

Prêt aidé : un prêt immobilier utile si vous n’avez pas ou peu d’apport personnel

Sommaire

Pour financer l’achat d’un bien immobilier, il est recommandé de disposer d’un apport personnel, c'est-à-dire d’une épargne financière qui vient compléter le prêt immobilier. Idéalement, cette épargne doit être réelle et donc disponible. Il existe cependant d’autres dispositifs pour compléter le prêt immobilier bancaire, notamment les prêts aidés.

Qu'est-ce qu'un prêt aidé ? 

Le prêt aidé est un prêt réglementé, destiné à faciliter l'accès à la propriété.  Le plus souvent, ce prêt est financé par l'État mais peut aussi être par des collectivités territoriales ou des organismes publics ou privés. 

Chaque prêt comporte des conditions d'éligibilité spécifiques telles que : 

  • Conditions de ressources de l'emprunteur
  • Destination du bien : résidence principale, logement neuf ou ancien, localisation géographique
  • Primo-accédant ou non 

Le prêt aidé peut être considéré comme un apport personnel par la plupart des banques. Ainsi, son obtention évite un achat sans apport et facilite le financement.  

Toutefois, le remboursement du prêt aidé s'impose. La ou les mensualités vont donc être prises en compte dans le calcul de la capacité d’emprunt, et intégrer vos charges. 

Qui a droit au prêt aidé : principalement le primo-accédant ? 

En général, le prêt aidé concerne les primo-accédants pour financer l'achat de leur première résidence principale

Pour demander un prêt aidé par l'État, vous effectuez une demande de financement auprès d'une banque signataire d'une convention. 

Exemple de prêt aidé pour un couple primo-accédant aux revenus de 4 000 € par mois. En fonction du projet immobilier, le couple peut être éligible au PTZ ou au prêt Action Logement. 

Quels sont les prêts d'aide à l'accession à la propriété ? Tableau récapitulatif 

CaractéristiquesPTZAction logementPASPCPEL
Emprunteur

Primo-accédant

Conditions de ressources

Salarié primo-accédant

Conditions de ressources

Conditions de ressources tout emprunteur personne physique
Montant50 % maximum du financement30 000 € maximumPas de plafondPas de plafond92 000 €
Durée25 ans maximum (différé et remboursement)25 ans maximum5 à 30 ans5 à 30 ans2 à 15 ans
Taux du prêt aidé0 %1%défini par l'Étatdéfini par l'Étatvariable selon les intérêts acquis
Spécificités

Achat neuf en zone A et B1

Achat ancien en zone B2 et C

Neuf, construction, HLMRésidence principalerésidence principale ou Location 

Le prêt à taux zéro, aide de l'État

Le prêt à taux zéro (PTZ) est sans doute le plus connu des prêts aidés. Prêt accordé sans intérêt et sans frais de dossier, il vient en complément d'un prêt immobilier classique

Destiné au financement de certaines résidences principales, le PTZ est accessible aux primo-accédants. 

Prolongé jusqu'en 2027, le prêt à taux zéro voit ses modalités changer en 2024 en augmentant les taux d’éligibilité. Vous pouvez l'utiliser pour acquérir : 

  • Un logement neuf en habitat collectif en zone A ou B1
  • Un logement ancien en zone B2 ou C avec plus de 25 % de travaux.  

Pour savoir si vous avez droit à ce prêt aidé, utilisez notre simulation PTZ ! C'est le moyen le plus simple de s'y retrouver face à toutes les conditions du prêt à taux zéro. 

Bon à savoir :

Ne confondez pas le PTZ Avec l'éco-PTZ destiné à financer des travaux de rénovation et de performance énergétique.

Le prêt Action logement

On parlait autrefois du prêt patronal, prêt employeur ou du prêt 1 % patronal. Le prêt Action Logement est un prêt aidé accessible aux salariés des entreprises qui cotisent auprès d'Action Logement. 

Le prêt Action Logement concerne les opérations suivantes : 

  • Achat d'un bien immobilier neuf
  • Construction d'un logement
  • Achat d'un logement ancien HLM
  • Achat avec un bail réel solidaire (BRS)

Ce prêt aidé est à taux réduit de 1 % hors assurance obligatoire et peut atteindre un montant de 30 000 €. La durée de remboursement est libre mais ne peut excéder 25 ans. 

Le logement acquis doit devenir la résidence principale.

Le prêt d'accession sociale (PAS) pour le premier achat immobilier

Ce prêt aidé est un peu différent. En effet, le prêt d'accession sociale (PAS) ne vient pas en complément d'un prêt immobilier classique mais limite le taux d'intérêt du prêt principal.  

D'autres modalités s'ajoutent comme la limite des frais de dossier ou le coût limité des formalités de publicité foncière en cas de garantie réelle. 

Le PAS s'obtient sous conditions de ressources par zone géographique et en fonction du nombre de personnes à loger.

Le prêt conventionné (PC), un prêt réglementé

Le prêt conventionné (PC) fonctionne comme le PAS avec quelques différences : 

  • Absence de conditions de ressources
  • Possibilité de financer un bien locatif si le bien devient la résidence principale dans un certain délai.
  • Pas prise en charge des frais de dossier

Le prêt conventionné permet de prétendre aux aides au logement

Le prêt épargne logement (PEL)

Le prêt épargne logement est un dispositif d'épargne couplé à un crédit immobilier dont les modalités sont connues dès la souscription. 

Si vous ouvrez un PEL en 2024, les intérêts vous rapportent 2.25 % par an. Notez que ces intérêts sont capitalisables et calculés par quinzaine. 

Au moment de souscrire un prêt épargne logement, le montant du prêt dépend des intérêts capitalisés. Le plafond est de 92 000 €. 

Le taux du PEL s'avère intéressant ou non en fonction des taux du marché pour les crédits immobiliers classiques. Pour un PEL ouvert en 2024, le taux du prêt s'élève à 3,45 % et est accessible après 4 ans. Si vous avez ouvert un PEL entre 2016 et 2022, le taux du prêt est fixé à 2,2 %, un taux intéressant compte tenu des taux de crédit actuels. 

Il se rembourse sur une période allant de 2 à 15 ans.

Comment bénéficier d'une aide pour un crédit immobilier ?  

Pour acheter sans se tromper, pour réussir à financer sa première acquisition, suivez nos conseils immobiliers !  Étudiez le coût de l'opération dans sa globalité et prêtez une attention à votre contrat de prêt, même s'il s'agit d'un prêt aidé. 

Si un emprunteur peut bénéficier d’un prêt aidé, il est pertinent dès lors de réaliser des simulations de prêt immobilier, avec et sans recours à ce prêt aidé.

L’écart de taux, la capacité d’emprunt et l’apport personnel peuvent alors faire naître deux projets de financement immobilier différents, mais réalisables.

Faites le point avec votre conseiller bancaire. Ensemble, vous mettez en place les meilleures conditions de financement de votre achat immobilier ! 

Quelles démarches pour obtenir un prêt aidé ? 

Contactez une banque signataire d'une convention  avec l'État. Vous examinerez en quelques clics toutes les possibilités de prêts aidés et, plus largement, comment financer votre projet immobilier. 

Pour préparez le rendez-vous , munissez-vous :

  • Des éléments clés de votre projet (achat dans le neuf ou dans l'ancien, localisation)
  • De justificatifs de vos revenus et charges (dernier avis d'imposition, revenus de l'année n-2, revenus mensuels, crédits en cours de remboursement) 
    Karine Dabot
    Karine Dabot - Avocate associée

    Cet article a été relu par Karine Dabot, avocate depuis 1994 au barreau d'Aix-en-Provence.

    Spécialisée en droit bancaire, voies d'exécution et droit des sûretés, elle intervient principalement en contentieux civil et commercial, transactions immobilières et saisie immobilière.