Guide Premier Achat immobilier

Le remboursement du prêt immobilier

crédit immobilier le remboursement

14/01/2015
Mis à jour le 01/03/2017

En acceptant votre offre de prêt, vous vous engagez à rembourser votre crédit immobilier aux conditions du contrat. Pour l’acquisition d’un premier logement ou d’une résidence secondaire, ou suite à un achat-revente, le prêt immobilier classique « amortissable », avec remboursement du capital à chaque échéance, est généralement le plus adapté.

LE MONTANT DES MENSUALITÉS DU CRÉDIT IMMOBILIER

Une fois votre prêt intégralement débloqué par la banque prêteuse, vous commencez à rembourser chaque mois une partie du capital : c’est l’amortissement du prêt immobilier.

La somme due à chaque échéance est dénommée « mensualité ». Elle se compose :

  • de l’amortissement du capital emprunté ;
  • et du montant des intérêts calculés sur le capital restant dû.

S’y ajoute une cotisation d’assurance du prêt immobilier si celle-ci a été souscrite auprès de la banque prêteuse.

Durant les premières années de remboursement, la proportion des intérêts est supérieure à celle du capital remboursé. En fin de prêt, c’est l’inverse : les mensualités comportent peu d’intérêts.

En cas de construction d’une maison, de gros travaux ou d’acquisition d’un bien dans le cadre d’une vente en l’état futur d’achèvement (VEFA), votre prêt peut être débloqué en plusieurs fois au fur et à mesure du paiement des factures ou des appels de fonds. Dans ce cas, et tant que le prêt n’est pas intégralement débloqué, vous pouvez demander à payer uniquement des intérêts sur les sommes débloquées (« intérêts intercalaires ») et à ne commencer à rembourser le capital qu’après le déblocage complet du prêt.

Sachez aussi que si vous souscrivez un ou plusieurs prêts aidés ou réglementés, des modalités particulières de remboursement sont prévues pour chaque type de prêt : PTZ, PAS, PEL/CEL, 1 % logement.

Pour vous faire une idée, avant même d’avoir reçu une offre de prêt, des mensualités que vous rembourserez en fonction de la durée de votre prêt, faites une simulation de financement immobilier.

LE PAIEMENT DES MENSUALITÉS DU PRÊT IMMOBILIER

Les mensualités de remboursement d’un crédit immobilier sont prélevées chaque mois sur le compte courant ouvert chez la banque prêteuse.

Veillez à ce que ce compte soit toujours suffisamment approvisionné pour ne pas avoir à payer d’intérêts de retard !

Sachez que des formules de prêt avec une option « échéances modulables » vous permettent d’adapter le montant de vos mensualités aux variations de vos revenus, à la hausse comme à la baisse.

CONNAÎTRE VOS MENSUALITÉS DE REMBOURSEMENT

Connaître vos mensualités de remboursement

Connaître vos mensualités de remboursement

Dans le cas d’un prêt à taux fixe, le montant des mensualités est déterminé à l’avance et est généralement le même sur toute la durée de remboursement. L’offre de prêt fournie par votre banque comprend un tableau d’amortissement (ou plan de remboursement de crédit immobilier) : ce document reprend, mois après mois, le détail des échéances et des montants restant dus après chaque mensualité. Vous savez ainsi combien vous coûte votre prêt et où vous en êtes de vos remboursements.

Pour ne pas avoir de surprise, le mieux est de faire, dès la recherche de votre logement, une simulation pour déterminer votre capacité d’emprunt.

Pour un prêt à taux variable (fonction de l'évolution des taux immobiliers), l’offre de prêt doit présenter l'impact d'une variation du taux sur les mensualités, la durée du prêt et le coût total du crédit.

MODIFIER LE MONTANT DES MENSUALITÉS : EST-CE POSSIBLE ?

La durée de remboursement d’un prêt s’étalant le plus souvent sur de nombreuses années, vous pouvez avoir intérêt à souscrire un prêt avec une option « échéances modulables » qui vous permet de prendre en compte les aléas de la vie : variation de vos revenus, licenciement, départ en retraite, etc.

Une telle option vous permet, dans les limites fixées par le contrat de prêt, de revoir le montant de vos mensualités à la hausse ou à la baisse, voire de les suspendre temporairement, en fonction de l’évolution de vos revenus.

LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DU PRÊT IMMOBILIER

Vous pouvez à tout moment décider de rembourser votre prêt immobilier par anticipation, totalement ou partiellement. La question se pose, par exemple, à l’occasion d’une rentrée d’argent importante.

La banque vous demandera de payer des indemnités de remboursement anticipé (IRA). Leur montant est obligatoirement plafonné à 3 % du capital restant dû avant le remboursement.

A noter : aucune indemnité ne vous sera réclamée si votre remboursement anticipé est motivé par des circonstances exceptionnelles (changement du lieu d’activité professionnelle, perte d’emploi, décès).

En cas de remboursement anticipé partiel, votre contrat de prêt peut imposer que son montant soit supérieur à 10 % du montant initial du prêt. Un tel remboursement se traduira soit par une réduction de vos mensualités restant dues, soit par une réduction de la durée de votre prêt. A vous de choisir !

Pour aller plus loin :

© Juri-editing – Vanessa Julienne – mai 2013

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.

Dans le cadre de la réglementation épargne logement en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement, par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur.  S’agissant de prêts épargne logement concernant l’acquisition ou la construction des logements destinés à l’habitation principale (ou simultanément une acquisition et des travaux) le prêt épargne logement prend la forme d’un prêt immobilier. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt immobilier. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.