Quels frais de notaire lors d'une succession immobilière ?
Conseil Il y a 1 mois 3 min

Quels sont les frais de notaire lors d'une succession ?

Le recours à un notaire lors d’une succession est quasiment un passage obligé. Pourquoi ? Quelles sont ses missions et quels sont les frais de notaire d’une succession ? On fait le point.

Quel est le rôle du notaire dans une succession ?

Le notaire d’une succession a plusieurs missions :

  • Identifier qui sont les héritiers du défunt.
  • Vérifier si le défunt à rédiger un testament (notamment en interrogeant le FCDDV - fichier central des dernières volontés).
  • Vérifier les donations faites du vivant du défunt.
  • Dresser le bilan complet du patrimoine du défunt.
  • Etablir les actes incontournables de la succession (acte de notoriété, attestation de propriété immobilière, déclaration de succession, acte de partage, etc.).
  • Réaliser le partage de la succession.
  • Calculer les droits de succession, les collecter et les verser au Trésor public dans les 6 mois suivant le décès.

 Le saviez-vous ?

En théorie, l’intervention d’un notaire pour régler une succession n’est pas forcément obligatoire (même si cela reste fortement recommandé), hormis dans les cas suivants, où le notaire est incontournable :

  • Le défunt a laissé un testament.
  • Le montant de la succession est d’au moins 5 000 €.
  • La succession comporte un bien immobilier.
  • Le défunt avait effectué une donation de son vivant.

Quels sont les principaux actes de succession ?

Lors d’une succession, les actes principaux pouvant être établis par un notaire sont :

  • L’acte de notoriété : l’objectif de ce document est de déterminer précisément qui sont les héritiers de la succession et quelle est la part qui revient à chacun. Cet acte est obligatoire dès lors que la succession comporte un bien immobilier, ou par exemple en présence d’un contrat de mariage.
  • L’inventaire : cet acte recense et estime les biens meubles du défunt. En l’absence d’inventaire, l’évaluation sera forfaitaire et fixée à 5 % de l'actif brut successoral.
  • L’attestation de propriété immobilière : elle permet de démontrer la qualité de propriétaire d’un bien immobilier. Dans le cadre d’une succession, l’attestation de propriété vient donc officialiser le transfert de propriété d’un bien à l’héritier (ou aux héritiers) du défunt.
  • La déclaration de succession : c’est le document sur lequel l’administration fiscale se basera pour calculer les droits de succession devant être réglés par les héritiers, en fonction du patrimoine du défunt.
  • L’acte de partage de la succession : il vient mettre fin à une situation d’indivision en attribuant de manière claire les biens et actifs aux héritiers du défunt.

 Qui paie les frais de notaire lors d’une succession ?

Les frais de notaire d’une succession sont dus par les héritiers. Ils devront participer à hauteur de leur part dans la succession.

Les droits de succession : comment ça marche ? On vous dit tout dans notre guide.

Quels sont les tarifs du notaire pour une succession ?

Les frais prélevés par le notaire en matière de succession s’articulent autour :

  • De tarifs réglementés : ce sont les émoluments. Ils varient en fonction du type d’acte effectué par le notaire.
  • De tarifs non réglementés : il s’agit des débours, ainsi que les droits et taxes collectés par le notaire pour le compte de l’État et des collectivités territoriales.

Voici le coût des émoluments pour les principaux actes pouvant être réalisés par un notaire dans le cadre d’une succession (tarifs en vigueur depuis janvier 2021). Ils peuvent être fixes ou proportionnels, et sont alors calculés sur un pourcentage de la valeur du bien ou de l'actif successoral brut.

Actes

Valeur du bien

Tarif

Acte de notoriété

/

57,69 € HT

Inventaire

/

76,92 € HT

Certificat de propriété

Inférieure à 3 120 €

15,38 € HT

Supérieure à 3 120 €

0,493 % HT de la valeur du bien

Attestation de propriété (attestation notariée)

De 0 à 6 500 €

1,972 % HT de la valeur du bien

De 6 500 à 17 000 €

1,085 % HT de la valeur du bien

De 17 000 à 30 000 €

0,740 % HT de la valeur du bien

Plus de 30 000 €

0,542 % HT de la valeur du bien

Déclaration de succession

De 0 à 6 500 €

1,578 % HT de l'actif brut

De 6 500 à 17 000 €

0,868 % HT de l'actif brut

De 17 000 à 30 000 €

0,592 % HT de l'actif brut

Plus de 30 000 €

0,434 % HT de l'actif brut

Partage de la succession

De 0 à 6 500 €

4,931 % HT de l'actif brut

De 6 500 à 17 000 €

2,034 % HT de l'actif brut

De 17 000 à 60 000 €

1,356 % HT de l'actif brut

Plus de 60 000 €

1,017 %  HT de l'actif brut

Délivrance de legs avec décharge, quittance ou acceptation

De 0 à 6 500 €

1,972 % HT de la valeur du bien

De 6 500 à 17 000 €

1,085 % HT de la valeur du bien

De 17 000 à 30 000 €

0,740 % HT de la valeur du bien

Plus de 30 000 €

0,542 % HT de la valeur du bien

Délivrance de legs sans décharge, quittance ou acceptation

De 0 à 6 500 €

0,986 % HT de la valeur du bien

De 6 500 à 17 000 €

0,542 % HT de la valeur du bien

De 17 000 à 30 000 €

0,370 % HT de la valeur du bien

Plus de 30 000 €

0,271 % HT de la valeur du bien

Bon à savoir :

le taux de TVA sur les émoluments est de 20 %.

A quoi correspondent les frais de notaire dans un achat immobilier ? Réponse dans notre article.

Vous souhaitez aller plus loin ?

Réalisez gratuitement et sans engagement, une étude personnalisée de votre prêt immobilier et bénéficiez d’un suivi individualisé avec un conseiller.

COMMENCER MON ETUDE
Crédit Agricole 1er prêteur de France
Crédit agricole
1er prêteur de France
1 emprunteur sur 4 a choisi le Crédit Agricole pour l’accompagner dans
son projet immobilier
Un réseau d’agence bancaires de proximité
Un service personnalisé
et sur mesure
Un réseau d’agences bancaires de proximité présent sur tout le territoire et plus de 2000 conseillers
à votre écoute
Une souplesse dans le remboursement de vos mensualités
Un maximum de souplesse
pour vos remboursements*
Modulation de vos mensualités
(à la baisse ou à la hausse), pause d’une mensualité et suspension de mensualités jusqu’à 6 mois
Ce site n'est pas optimisé pour Internet Explorer.
Veuillez poursuivre votre navigation sur un autre navigateur.
Commencer mon étude