Actualité

Dessine-moi une maison !

Publié le 30 janvier 2017 à 10h34
Dessine-moi une maison !
Dessiner sa maison peut sembler fou, lorsque l’on n’est pas architecte. Mais avec quelques bons outils, et du temps, ce projet est presque à la portée de tous. Car dessiner sa maison ne veut pas forcément dire réaliser tous les plans, y compris la structure d’une charpente. Dessiner soi-même sa maison, c’est avant tout trouver un style, une configuration et une décoration.

Dessiner soi-même sa maison est possible

Le point de départ d’un tel projet est naturellement de penser au nombre de pièces nécessaires, fonction du nombre d’occupants réel ou à venir, dans le cas des familles qui envisagent de s’agrandir. Il faut également déterminer les pièces utilitaires désirées (le nombre de salles de bains, par exemple). Cette démarche doit permettre d’arriver à un compromis entre le souhait de disposer de nombreuses pièces et de grands espaces et le principe de réalité par rapport à un budget ou aux types de terrains disponibles dans la zone plébiscitée.

Combien de salles de bain, chérie ?

Après avoir défini le nombre de pièces et leur destination, il faut penser à leur configuration. La cuisine voisinera-t-elle uniquement le salon ou sera-t-elle également accessible depuis le jardin pour les repas d’été ? Les chambres des enfants seront-elles au même niveau que celle des parents ? Et la chambre d’amis ?

À ce stade, il convient de prendre en compte les premières contraintes techniques liées aux réseaux. Pour l’évacuation des eaux usées, il est ainsi plus simple et moins coûteux de ne disposer que d’une colonne de chute, c’est-à-dire que les pièces d’eau sont superposées les unes sur les autres. Si elles sont éparpillées, il faudra prévoir et budgéter plusieurs colonnes de chute d’eau. Le plan d’une maison de plain-pied est également plus simple que celui d’une maison à étages.

Avec un tel schéma, un constructeur de maison individuelle devrait déjà être en mesure de vous proposer quelques maquettes et quelques chiffrages. Ce moment sera idéal pour affiner votre budget. En vérifiant votre capacité d’emprunt, vous verrez ainsi si vous êtes en mesure de financer votre projet tel qu'imaginé au départ. Si le budget se révèle trop important par rapport à vos moyens, il faudra procéder à quelques ajustements. Le recours à des constructeurs de maisons en kit, comme des chalets en bois par exemple, peut alléger la facture. Le kit est alors réalisé sur mesure par rapport à votre plan. Vous prenez en charge le montage sur votre terrain.

Des outils de simulation 3D à la portée de tous

Pour ces deux premières étapes, dessiner la maison de vos rêves, puis dessiner celle que vous pourrez financer, il est possible d’aller encore plus loin dans le « do-it-yourself ». De très nombreux logiciels grand public proposent de réaliser en 3D votre maison. De quelques dizaines d’euros, à quelques centaines pour des logiciels semi-professionnels, vous pourrez effectuer une simulation réaliste de votre projet. Ces logiciels permettent de choisir les structures (pierre, bois, béton, etc.), les couleurs, les revêtements intérieurs et extérieurs. De quoi réaliser sa maison de poupée virtuelle.

En matière d’architecture intérieure, les logiciels de création de maison proposent bien souvent des bibliothèques virtuelles de mobilier qui permettent de meubler votre maquette virtuelle. Pour une visualisation encore plus réaliste, les enseignes d’ameublement mettent très souvent à votre disposition sur leur site Internet des outils de réalité augmentée. Avec la réalité augmentée, vous pouvez projeter des meubles sur une photo. Sur base d’une capture d’écran de votre simulation 3D, vous pourrez voir le canapé que vous envisagez d’acheter dans votre environnement.

En ce qui concerne l’ameublement plus technique, notamment la cuisine ou le dressing, les enseignes proposent souvent leurs propres outils de configuration grâce auxquels vous pourrez dessiner une maquette 3D spécifique à la pièce concernée.

Muni de tous ces éléments, vous pouvez vous adresser à un constructeur ou, mieux encore, à un architecte. En effet, un promoteur pourra tenter de vous convaincre de sélectionner une des maisons de son catalogue, tirant un intérêt de la standardisation. L’architecte sera quant à lui rémunéré pour réaliser VOTRE projet. Ce sont donc deux démarches légèrement différentes. Un crédit immobilier peut financer les honoraires d’un architecte. Sachez également que le recours à un architecte est obligatoire pour tout projet d’une superficie minimale de 150 mètres carrés.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.