Rénovation énergétique : cinq conseils pour éviter les arnaques
Guide

Rénovation énergétique : cinq conseils pour éviter les arnaques

Publié le 02/07/19
Rénovation énergétique : cinq conseils pour éviter les arnaques
Crédit d’impôt, Éco-prêt à taux zéro, isolation des combles pour un euro, valorisation des certificats d’économie d’énergie, chèque énergie et subventions diverses : la multiplication des aides à la réalisation de travaux d’économie d’énergie a aussi favorisé celle des escrocs. Entre démarchages agressifs, travaux bâclés et surfacturés, ils ont plus d’un tour dans leur sac. Nos conseils pour déjouer leurs pièges.

1/ Méfiez-vous du démarchage  

Vous êtes constamment sollicité pour changer vos fenêtres, isoler vos combles ou remplacer votre vieille chaudière ? Méfiance… Un artisan compétent et ayant « pignon sur rue » n’a pas besoin de démarchage téléphonique ou de porte à porte pour trouver des clients.

2/ Demandez plusieurs devis

Ce n’est pas parce que l’on vous fait miroiter l’isolation de vos combles ou de votre vieillie chaudière sans bourse délier ou presque (un euro, seulement) qu’il faut vous satisfaire d’un unique devis.

Comparez, au moins, deux ou trois offres. Vous pourrez ainsi évaluer la qualité des différentes prestations. Si vous avez un doute, rapprochez-vous d’un conseiller « faire », un service mis en place par les pouvoirs publics pour aider les ménages à améliorer le confort de leur logement. Vous trouverez les coordonnées du conseiller le plus proche de chez vous sur le site www.faire.fr.

3/ Ne croyez pas tout ce que l’on vous dit !

Aides inexistantes, économies d’énergie surévaluées : ne croyez pas tout ce que l’on vous raconte !

Soyez particulièrement prudent si l’on vous propose de souscrire un crédit en vous promettant que le montant des économies d’énergie compensera la mensualité.

C’est l’argument classique des escrocs qui se révèle presque toujours faux !

4/ Vérifiez les assurances et les qualifications

Depuis la loi « Pinel » relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, les artisans doivent indiquer sur leurs devis les références de leur assurance professionnelle obligatoire.

Vérifiez ces informations en appelant auprès de l’assureur dont les coordonnées figurent sur le devis.  

De même, pour vous ouvrir droit à la plupart des aides, les artisans doivent être certifiés « reconnus garants de l’environnement » (RGE).

Assurez-vous qu’ils sont bien qualifiés sur les sites www.faire.fr ou www.ademe.fr.  

5/ N’hésitez pas à vous rétracter

Vous avez été démarché, vous avez signé et maintenant vous le regrettez ?

Depuis la loi Hamon du 24 juin 2014, vous disposez de 14 jours pour vous désister sans avoir d’explications à fournir : profitez-en ! 

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.