Actualité

Morbihan : Comment se porte l’immobilier ?

Publié le 8 avril 2019 à 10h00 - Mis à jour le 8 avril 2019 à 10h13
Morbihan : Comment se porte l’immobilier ?
Après 2018, excellente année dépassant les records de la région en termes de vigueur du marché immobilier et de nombre de transactions, l'année 2019 s’annonce tout aussi prometteuse pour le marché local. Dopé par les taux d'intérêt toujours bas, le volume de ventes ne faiblit pas et devrait continuer ainsi malgré l'impact du nouveau zonage du dispositif Pinel et la légère augmentation des prix.

Des ventes records et des prix en hausse

La chambre des notaires du Morbihan a publié ses chiffres pour 2018. Une année unanimement perçue comme exceptionnelle au regard du nombre de ventes.

Encouragée par des taux toujours bas et stables, la tendance est commune à l’ancien et au neuf.

On a ainsi observé une augmentation de 4,6% des ventes d’appartements anciens et de 1,2% pour les maisons anciennes.

Pour ce qui est du neuf, avec une hausse de 83% des ventes d’appartements : « On a connu un vrai phénomène d’engorgement des acquisitions d’appartements neufs, en raison de la fin de la loi Pinel. Cette hausse exceptionnelle des ventes est commune à tous les départements français » analyse Luc Rabaste, président des notaires du Morbihan.

Conséquence logique de l’augmentation du nombre de transactions, les prix grimpent dans le département.

Sur la côte comme dans les terres, l’augmentation tend à se faire dans les mêmes proportions (11,4% environ).

De Pinel à Denormandie

Ainsi, si la Loi Pinel a bien été prolongée jusqu’à 2021, le nouveau zonage d’éligibilité a lui bien changé.

En se focalisant sur les zones tendues Abis, A et B1, la reconduction de la loi Pinel exclut de nombreuses villes morbihannaises telles que Vannes ou Lorient.

Pour autant, la nouvelle loi Denormandie, digne héritière de Pinel, promet, elle, de réorienter les investissements immobiliers vers l’ancien à rénover.

S’inscrivant sur une durée de 3 ans, elle vise à revitaliser le territoire en favorisant la réhabilitation du parc immobilier en centre-ville.

Dans le Morbihan, ce sont Vannes, Lorient et Pontivy qui sont principalement concernées.

En fonction de la durée de mise en location, cette loi promet une réduction d’impôts allant jusqu’à 21% (sur 12 ans), pour cela, les travaux de rénovation doivent représenter 25% du montant d’achat du bien.

Quelle est la tendance pour 2019 ?

Depuis janvier 2019, on observe un premier semestre prometteur.

Malgré la hausse des prix engendrée tout naturellement par l’explosion du nombre de transactions de l’année passée et la modification des dispositifs de défiscalisation, le marché ne semble pas pénalisé.

En effet, en ville notamment, bien des achats dans le neuf sont acquis dans un objectif de résidence principale et si moins de logements neufs seront vendus en 2019, ils seront d’un meilleur standing.

Renforcé par les nouveaux dispositifs d’état et l’attractivité toujours aussi importante du département aux yeux de ses habitants et des parisiens, le marché morbihannais devrait continuer à bien se porter en 2019.

Thèmes :
Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.