Actualité

Les nuitées en logement meublé touristique explosent

Publié le 30 mai 2017 à 12h11
Les nuitées en logement meublé touristique explosent
Les logements meublés touristiques sont toujours plus plébiscités par les touristes. Ils permettent de découvrir une ville en immersion, comme un habitant. Il y a eu, en 2016, 30 % de nuitées supplémentaires par rapport à 2015 dans les logements meublés touristiques français. Une telle demande peut donner envie d’investir.

La location d'un logement peut se faire nue ou meublée. Une location nue signifie que le logement est mis en location sans aucun équipement. Le locataire bénéficie donc uniquement de la superficie du logement, charge à lui de l'équiper à tout point de vue. Le locataire est donc responsable de l'équipement électroménager, et de tout le mobilier. Il est également possible, pour le propriétaire, de louer son logement en meublé. Cela signifie que le logement est alors fourni “clés en main”, avec un certain nombre d'équipements de base. Depuis la loi Alur et un décret d’application datant de juillet 2015, la liste obligatoire de ces biens mobiliers s’impose à tout propriétaire.

Durée du bail et rentabilité locative

Au-delà de cette différence d'équipements lors de la mise en location, c'est la durée du bail qui est modifiée en fonction du mode locatif. En location nue, la durée est au minimum de 3 ans. En location meublée, cette durée de location est ramenée à un an.

Selon le mode de mise en location, la rentabilité d'un investissement locatif peut également varier.

Le logement nu et le logement meublé ne répondent pas aux mêmes attentes d’un locataire. Alors que le logement nu est à vocation résidentielle, le logement meublé peut être à vocation touristique. Le rapport au loyer est donc bien différent. Pour un logement résidentiel, le prix du loyer est à verser mensuellement, donc de manière récurrente. Le montant du loyer reste donc, de fait, un critère prépondérant, car affectant l’économie dans la durée. En revanche, pour un touriste, le loyer ponctuel que représente un séjour de quelques nuitées n’est bien souvent pas apprécié de la même manière. Le touriste veut avant tout un logement disponible sur ses dates de séjour, le mieux localisé possible. Il est donc plus enclin à payer un loyer plus élevé.

La location touristique n’échappe pas à l’encadrement

Alors que le loyer d’un logement résidentiel est une dépense utilitaire, celui d’un logement meublé touristique est une dépense de loisir. Attention toutefois, car même si les touristes sont prêts à payer un loyer plus élevé, l’encadrement des loyers, s’il existe sur la zone géographique du bien immobilier, s’applique tant sur la bail d’un logement nu que d’un logement meublé.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.