Actualité

L’agritourisme se développe en Guadeloupe

Publié le 3 octobre 2018 à 14h00 - Mis à jour le 5 octobre 2018 à 09h29
L’agritourisme se développe en Guadeloupe
Alternative économique au tourisme balnéaire, l’agritourisme est une nouvelle tendance touristique sur laquelle l’île de la Guadeloupe souhaite surfer.

Qu’est-ce que l’agritourisme ?

Les tendances touristiques investissent désormais les terrains agricoles. Un engouement grandissant autour de la vie rurale qui a donné le jour à l’agritourisme (ou agrotourisme).

Il s’agit de circuits touristiques invitant le voyageur à découvrir et partager le savoir-faire agricole d’un territoire. De la visite de l’exploitation à l’hébergement sur site, ce tourisme d’un nouveau genre permet de renouer les liens avec la terre et le patrimoine ancestral.

C’est aussi l’occasion pour les agriculteurs de présenter leur culture, d’échanger avec les voyageurs et de les sensibiliser à une consommation locale. Ce tourisme éloigné des circuits traditionnels repose également sur la restauration et la vente exclusive de produits agroalimentaires locaux.

Une manière originale et authentique de valoriser des richesses territoriales, mais également d’encourager un tourisme durable et vert.

Un nouveau regard sur la Guadeloupe

L’agritourisme présente de véritables atouts pour l’île de la Guadeloupe.

Cette forme de tourisme s’impose comme une alternative durable au tourisme balnéaire avec de nouveaux circuits qui viennent enrichir l’offre de séjours guadeloupéens pour les touristes et permettent, ainsi, de présenter l’île sous un nouveau jour.

En surfant sur cette tendance, la Guadeloupe valorise ainsi ses trésors naturels : une biodiversité dense, des sites inscrits au patrimoine de l’humanité, des produits originaux locaux… qui ne cessent de participer à la renommée et au patrimoine de l’île.

Une opportunité pour découvrir l’arrière-pays, l’histoire et la passion de ce département, un des rares territoires européens situés en zone tropicale. 

L’agritourisme encouragé par une démarche verte

L’agritourisme constitue également une démarche stratégique pour la Guadeloupe de demain.

Outre la valorisation du patrimoine, cette nouvelle forme de tourisme créé une source de revenu agricole supplémentaire et contribue à encourager l’augmentation du taux d’autosuffisance alimentaire de l’île.

Enfin, pour que les opérations d’agritourisme soient un succès, il faut également encourager la volonté de partage des exploitants agricoles en instaurant un cadre d’accompagnement spécifique dédié à cette offre peu ordinaire.

En effet, l’agritourisme nécessite des infrastructures différentes de celles développées pour le tourisme de masse : enregistrement des agriculteurs dans des circuits touristiques, installation d’hébergement écologique… 

Grande-Terre en ligne de mire de l’agritourisme

L’île du Nord de la Guadeloupe est pressenti comme un terrain privilégié pour cet agritourisme, aujourd’hui, victime d’un retard économique et touristique.

La Guadeloupe a donc imaginé des aménagements verts à l’image de ce nouveau tourisme pour cette partie de l’île.

Ainsi plusieurs projets sont actuellement à l’étude, comme la création de près de 200 km de pistes cyclables, afin de favoriser une mobilité douce dans cet écrin de verdure, un encadrement du patrimoine foncier pour valoriser les terres agricoles tout en permettant aux agriculteurs d’y proposer des hébergements…

Des projets responsables imaginés pour soutenir le développement de l’île.

A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.