Actualité

Grand Paris Express : quels changements pour le marché immo ?

Publié le 14 mars 2018 à 09h11
Grand Paris Express : quels changements pour le marché immo ?
Le marché immobilier en banlieue parisienne est en pleine effervescence.En effet, la première ligne du Grand Paris Express ouvrira en 2022, la dernière en 2030.Les villes par lesquelles passera le métro voient le prix de leurs biens immobiliers augmenter de manière conséquente. 

Grand Paris Express : qu'est-ce que c'est ? 

Si vous n'êtes pas parisien, peut-être n'êtes-vous pas au courant du nouveau projet de la capitale : le Grand Paris Express.

Il consiste à développer des lignes de métro autour de Paris pour faciliter l'accès aux transports en commun aux habitants des villes de banlieue proche.

Le Grand Paris Express fonctionne à l'image d'une rocade avec de nouvelles lignes circulant autour de Paris pour améliorer les liaisons entre différentes villes de banlieue.

Par exemple, la ligne 15 reliera Chelles, Vitry, Villejuif, Pont-de-Sèvres et Nanterre, tandis que la ligne 18 permettra de circuler plus aisément et rapidement entre Versailles, Saint-Quentin, Palaiseau et Orly.

Ce "supermétro" verra le jour d'ici quelques années (2022 pour la première ligne) pour un achèvement prévu en 2030.

Naturellement, l'apport de ces nouvelles lignes aura un impact sur l'immobilier autour de Paris.

Quels changements dans les villes voisines de la capitale ? 

Les prix de l'immobilier sont influencés par un certain nombre de facteurs. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer la proximité avec les commerces, les services, les écoles, le centre des grandes villes, etc.

A Paris, la proximité des transports est un facteur essentiel pour des actifs qui ont bien souvent fait le choix de laisser leur voiture au garage.

Habiter à proximité d'une ligne de bus, de RER ou de métro permet de gagner un temps précieux pour des actifs qui passent des heures chaque jour dans les transports.

Un réseau d'agences immobilières s'est intéressée à l'impact du Grand Paris Express sur des villes proches de Paris, et le constat est implacable : le marché immobilier est en pleine effervescence.

Saint-Ouen

Il s'agit typiquement d'une ville où les biens les plus recherchés se trouvent près de Paris ou des transports en commun.

Concernée par la construction de la ligne 14 qui traversera Paris pour rejoindre Orly, Saint-Ouen voit les prix de ses biens immobiliers augmenter rapidement, +9% en 2017.

40% des acquéreurs sont des investisseurs qui ont compris qu'il fallait très tôt investir dans cette ville, où le prix moyen du m² est de 4 900 €, un prix jugé accessible aux portes de Paris.

Témoin de l'attractivité de cette ville : un bien se vend en 30 jours, le record étant de 30 minutes dans le quartier des Puces, un quartier privilégié de la ville.

Kremlin Bicêtre

Autre commune qui bénéficiera de la présence de la ligne 14, Kremlin Bicêtre est, elle aussi, prise d'assaut par les investisseurs qui ont très rapidement compris sa rentabilité locative à venir.

Avec un prix moyen de 4 800 euros par m², le potentiel est encore très important ici. 

Villiers-sur-Marne

C'est ici que nous retrouvons les prix les plus attractifs du Grand Paris avec une moyenne de 3 500 euros du m².

Naturellement, le marché immobilier est ici extrêmement tendu, mais il reste encore des biens à acheter, notamment dans le secteur des Boutaraines qui se trouvera à proximité d'une future station du Grand Paris Express.

A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.