Communes d'Île-de-France : l'impact du Grand Paris
Actualité

Communes d'Île-de-France : l'impact du Grand Paris

Publié le 25/06/19 - Mis à jour le 09/07/19
Communes d'Île-de-France : l'impact du Grand Paris
Le projet du Grand Paris commence d'ores et déjà à impacter les villes voisines. C’est ce qu'il ressort d'une étude menée par le réseau Guy Hoquet. Découvrons en détail ce projet et son influence sur l'immobilier en région parisienne.

Qu'est-ce que le Grand Paris ? 

Il s'agit d'un projet imaginé par Nicolas Sarkozy en 2008, alors qu'il était président de la République.

L'objectif est de créer de grands pôles économiques autour de Paris, pôles qui seront portés par le développement d'un réseau de transports en commun.

La Société du Grand Paris doit notamment mettre en place un nouveau métro automatique, le Grand Paris Express, qui s'étendra sur 200 km, desservira 68 gares et connectera 1 300 communes.

À terme, l'objectif est de pouvoir relier facilement les nouveaux pôles économiques aux aéroports, aux gares TGV, ainsi qu'au centre de la capitale.

Quel impact sur les villes proches de Paris ?

Force est de constater que les investisseurs n'ont pas attendu que les travaux soient achevés pour acheter des biens immobiliers.

En effet, alors que les premières stations ouvriront seulement en 2020 et 2021, le marché immobilier est déjà en train de se transformer dans de nombreuses villes.

C'est le cas à Issy-les-Moulineaux, une ville des Hauts-de-Seine.

Ici, selon l'étude du réseau Guy Hoquet, les prix ont tout simplement augmenté de 19 % en un an. Le prix au m² atteint 8 621 euros en moyenne.

Et cela n'effraie pas les investisseurs, loin de là, puisqu'un bien se vend en moyenne en 29 jours.

Le projet du Grand Paris va rapprocher cette ville de la capitale, c'est pourquoi l'étude démontre que nombreux sont les habitants du XVe arrondissement de Paris qui investissent à Issy-les-Moulineaux, les prix à Paris intramuros étant encore plus élevés.

Saint-Ouen est également impactée par le projet. En effet, ici, les prix ont augmenté de 18 % en un an et un bien se vend en 40 jours.

Si la ville séduit, c'est notamment parce qu'elle sera la première à inaugurer son métro. De plus, le prix au m² est beaucoup plus intéressant, puisqu'il atteint 5 321 euros.

Des villes telles que Drancy, Nanterre, Athis-Mons ou encore les Lilas sont également impactées par le Grand Paris, avec une augmentation des prix de l'immobilier de 12 à 17 %.

En revanche, en parallèle, certaines communes voient le prix de leurs biens immobiliers baisser à l'image de Bagneux, Viry-Châtillon, Chaville et Rueil-Malmaison. Les baisses sont ici respectivement de 3, 4, 6 et 10 %.

Enfin, certaines villes ne sont pas encore impactées, notamment dans l'Est parisien, et pour cause : elles ne seront concernées par le Grand Paris qu'en 2030.

C'est le cas notamment de Vanves, Argenteuil ou encore Sevran où les prix de l'immobilier sont globalement assez stables.

Ceux-ci devraient évoluer fortement lors de la prochaine décennie. Les investisseurs préfèrent, pour le moment, acheter des biens dans les villes qui vont se dynamiser à court terme.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.