Actualité

Besançon : un nouvel écoquartier engagé pour la qualité de vie

Publié le 27 mars 2019 à 12h00 - Mis à jour le 4 avril 2019 à 17h06
Besançon : un nouvel écoquartier engagé pour la qualité de vie
Non loin de la frontière suisse, la ville de Besançon s’apprête à débuter les travaux d’un écoquartier nommé Vaîtes, pour une livraison des logements entre 2020 et 2021. Cet écoquartier bisontin s'impose comme un projet majeur pour la mutation urbaine de la ville. Étendu sur plus de 23 hectares, le projet s'engage pour la qualité de vie et le logement pour tous.

Un écoquartier améliorant la qualité de vie

Implanté à proximité de l’entrée Nord-Est de Besançon, Vaîtes compte parmi les nombreux écoquartiers construits dans la capitale française de la biodiversité.

Ce projet sera composé d'une dizaine d'opérations millimétrées, qui promettent 1150 logements, des espaces publics repensés, des commerces, des écoles et des équipements de loisir.

La seconde phase du projet envisage au total la construction de 1500 à 1600 logements étendus sur une surface de 34 hectares.

L’écoquartier Vaîtes promet d’optimiser au mieux les espaces, afin de créer des étendues agréables pour ses futurs habitants.

En détail, nous recensons une école, une crèche et une salle de quartier afin de faciliter le quotidien des habitants, des résidences à deux pas des deux stations de tramway « Vaîtes » et « Schweitzer », deux aires de jeux pour le bonheur des plus jeunes, 2000 m² de commerces et services, 6 hectares de parc appelé les « jardins du vallon », 15% de logements affichés à des prix abordables (entre 2200 et 2400 euros le m²) et 20% de logements publics.

À savoir que la nouvelle école sortira de terre cette année. Son ouverture est prévue en septembre 2022. 

Ce projet est porté par l’architecte François Grether, qui n’en est pas à son premier coup d’essai.

Il est notamment reconnu pour ses nombreuses conceptions de grands projets urbains sur des sites remarquables tels que Lyon Confluence, Clichy-Batignolles, l'Île Seguin à Boulogne-Billancourt, les Berges du Maine à Angers ou encore Amiens quartiers Nord.

Et s’est vu récompenser par le grand prix de l’urbanisme. Besançon a fait appel à l’un des meilleurs architectes pour entreprendre la construction de ce projet durable.

Des logements au cœur d’un dispositif durable

L’écoquartier de Vaîtes s’implantera au pied de la colline des Bicquey, dans le creux du vallon afin de se fondre parfaitement dans son environnement.

Pour aller plus loin, une des premières résidences construites, « terre des Vaîtes », a été pensée pour s’y fondre tel un caméléon sur une branche. Cette résidence est le reflet d’une identité architecturale contemporaine et durable.

Sa façade, aux tonalités claires, et sa faible hauteur, lui permettent de s’intégrer délicatement dans le paysage.

Tous les logements sont pensés pour offrir à leurs habitants un confort optimal, dans un cadre de vie mêlant verdure et sérénité.

Cet écoquartier est parfait pour accueillir des familles, des jeunes ménages, des seniors et des primo-accédants.

Besançon, ville verte, ville d’histoire

Riche de son histoire, Besançon est connue pour sa citadelle du XVIIe siècle, dominant la ville du haut de sa colline.

Parsemée de monuments historiques, dont la célèbre cathédrale de Besançon et son horloge astronomique à 70 cadrans, la cité est un lieu où il fait bon vivre.

Entre ses vastes étendues de verdure, ses nombreuses collines, sa rivière du Doubs qui la traverse, et les nombreux parcs qui font la joie des bisontins, elle représente un cadre de vie agréable pour tous ses habitants.

Nul doute que la construction de cet écoquartier renforcera le dynamisme et l’attractivité de la jolie ville de Besançon.

Pour aller plus loin :

Thèmes :
Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.