Actualité

10 villes où l'immobilier est accessible

Publié le 29 décembre 2017 à 16h58 - Mis à jour le 11 janvier 2018 à 11h53
10 villes où l'immobilier est accessible
Alors que Paris est devenu trop cher pour bon nombre de Français, que Bordeaux connaît une flambée spectaculaire des prix ou que Marseille, Toulouse, Nantes ou Lyon se maintiennent à des niveaux élevés, il est devenu très difficile de trouver, en France, un logement à acheter à un prix abordable et dans une ville de plus de 100 000 habitants. Néanmoins, une dizaine d’entre elles proposent des prix encore raisonnables par rapport aux plus grandes métropoles de l’Hexagone. 

1. Saint-Etienne, championne de France !

Le prix de l’immobilier à Saint-Etienne n’a pas grand-chose à voir avec celui de Lyon : il faut compter entre 1000 et 1500 euros par mètre carré dans la préfecture de la Loire contre environ 4000 euros dans la métropole rhodanienne !
A ce prix, nous privilégions un logement confortable à deux pas de la place Jean-Jaurès, desservi par le tramway de surcroît, dans une ancienne cité ouvrière qui s’est tournée avec réussite vers le design.

2. Limoges, l'accessible

Désormais incluse dans la Nouvelle-Aquitaine, Limoges est à la croisée des chemins entre Bordeaux, Poitiers ou encore Clermont-Ferrand.
Cette ville paisible de 135 000 habitants, reliée à l’autoroute A20 et qui dispose de son aéroport, compte quelques réussites économiques comme La Pataterie, Madrange ou Legrand. Une mutation en Haute-Vienne ?
Le prix de l’immobilier à Limoges devrait vous combler : entre 1200 et 1400 euros le mètre carré.

3. Mulhouse, l’internationale

En Alsace, il n’y a pas que Strasbourg. Moins cotée certes, « la ville aux cent cheminées » se veut aussi nettement plus douce pour ce qui est d’un investissement immobilier.
Il faut ainsi compter entre 1150 et 1450 euros par mètre carré. S’il s’agit d’un ancien appartement typique du centre ville, cela pourra monter au-dessus de 1500 euros.
Un tarif imbattable pour une ville reliée au TGV (Paris à moins de 3h) et à quelques kilomètres des pôles économiques de Bâle et Fribourg.

4. Brest, face à la mer

Bien cachée à l’extrémité du Finistère, la ville bretonne n’a pas amorcé le même virage que la plupart des autres villes de l’Hexagone en termes de flambée des prix.
Le mètre carré y oscille entre 1300 et 1600 euros selon le type d’habitation et le quartier.
Une aubaine pour profiter du caractère affirmée de cette ville tournée vers l’océan, mais désormais à 3h30 de la capitale grâce au TGV.

5. Le Mans, presque la proche banlieue parisienne

Préfecture de la Sarthe, Le Mans compte plus de 140 000 habitants et se situe sur la « route des vacances », lorsque les résidents de la région parisienne migrent vers la côte Atlantique l’été.
Ses prix au mètre carré restent néanmoins abordables : il faut compter entre 1400 et 1800 euros. Paris étant à moins d’une heure en TGV.

6. Perpignan, aux portes de la Catalogne

Située à quelques encablures de la mer Méditerranée, la ville de Perpignan allie beau temps et bons prix de l’immobilier.
On peut en effet y acheter des logements entre 1400 et 1800 euros au mètre carré.
Pour les appartements plus anciens, il faut compter au moins 1700 euros, ce qui reste abordable pour une cité du sud de la France, proche des cités balnéaires et de la frontière espagnole.
Barcelone est à moins de 200 km par la route et 1h20 par le rail.

7. Pau, le charme des Pyrénées

Au pied des montagnes, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques présente l’avantage d’être proche de grandes villes comme Bordeaux ou Toulouse tout en étant à côté de plusieurs stations de ski.
Le Pays Basque et sa côte ne sont pas loin non plus, une centaine de kilomètres.
Le prix d’achat d’un appartement ou d’une maison à Pau est également un atout pour la ville : le mètre carré y coûte entre 1500 et 1800 euros.

8. Le Havre, le bord de mer à prix réduit

Deuxième port de France après celui de Marseille, Le Havre est aussi une ville dynamique de Normandie qui recense près de 173 000 habitants. Contrairement aux maisons de bord de mer de la région ou aux logements dans les autres villes normandes, les prix y restent accessibles puisque le mètre carré au Havre coûte entre 1600 et 1750 euros.
Rien à voir avec 4500 euros/m2 de Deauville à quelques kilomètres à vol d’oiseau !

9. Clermont-Ferrand, au centre des préoccupations

La capitale auvergnate occupe une position on ne peut plus centrale, à 400 km de Paris au nordet un peu plus de 300 km de Montpellier au sud.
Elle a su se rendre attractive ces dernières années avec le développement d’une belle scène musicale et un tourisme axé sur ses richesses naturelles, dont sa fameuse chaine de volcans (éteints, on le précise).
S’y loger reste néanmoins abordable : il faut débourser entre 1600 et 1850 euros pour un achat immobilier à Clermont-Ferrand.

10. Metz, le charme néo-gothique

La préfecture de la Moselle est très prisée des visiteurs qui s’y arrêtent souvent en chemin vers l’Alsace ou l’Allemagne afin d’y visiter son centre Pompidou, sa cathédrale ou encore goûter aux spécialités locales.
Le prix de l’immobilier à Metz augmente en douceur : compter entre 1700 et 1800 euros le mètre carré.
Un tarif attractif à moins de 50 km de la frontière luxembourgeoise.

 A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.