Actualité

Tout savoir sur l'IFI

Publié le 18 novembre 2018 à 12h00 - Mis à jour le 19 novembre 2018 à 12h18
Tout savoir sur l'IFI
L'impôt sur la fortune immobilière vient remplacer l'impôt de solidarité sur la fortune. Pour autant, les modalités sont bien différentes, cela change la donne pour les ménages disposant d'un important patrimoine immobilier. Découvrons quels biens sont concernés par l'IFI et quelles réductions sont envisageables.

IFI, ISF, quelles différences ?

L'impôt de solidarité sur la fortune a été remplacé au 1er janvier 2018 par l'impôt sur la fortune immobilière.

Comme l'ISF, l'IFI concerne les ménages dont le patrimoine excède 1,3 million d'euros.

La différence majeure réside dans les biens taxés puisque, comme son nom l'indique, l'impôt sur la fortune immobilière concerne les biens immobiliers, qu'ils soient détenus en direct ou qu'il s'agisse de parts ou d'actions dans des sociétés qui détiennent de l'immobilier.

Les bien taxés

Plus concrètement, les ménages assujettis à l'IFI sont ceux dont la valeur du patrimoine immobilier est supérieure à 1,3 million d'euros et qui possèdent des immeubles bâtis, des bâtiments classés au titre des monuments historiques ou les terrains agricoles et à bâtir.

Les parts dans des sociétés immobilières de copropriété sont également taxées.

Notez que la résidence principale bénéficie d'un abattement de 30 %. Le calcul de l'IFI prend en compte le patrimoine immobilier au 1er janvier auquel on retranche les dettes (emprunts immobiliers, travaux, taxe foncière, etc.).

Des taux d'imposition sont calculés au regard du montant du patrimoine immobilier.

De 1 300 001 € à 2 570 000 €, le taux de taxation est de 0,7 %. Il atteint 1 % de 2 570 001 € à 5 000 000 € puis 1,25 % de 5 000 001 € à 10 000 000 € et s'élève à 1,5 % pour les patrimoines dont la valeur excède 10 000 000 €.

Comment déclarer son IFI ?

C'est en même temps que la déclaration de revenus que se réalise la déclaration de l'IFI.

Il faut pour cela utiliser le formulaire 2042-IFI. Vous devez alors indiquer la valeur de vos biens selon leur nature, bâtis ou non bâtis ainsi que les biens détenus indirectement (parts dans les sociétés immobilières).

Des annexes permettent de détailler la nature et la valeur de chaque bien.

Ensuite, vous devez indiquer le montant des dettes qui vous permettent de réduire le montant de votre impôt sur la fortune immobilière.  

Réduire son IFI

Si vous êtes soumis à cet impôt, vous avez naturellement envie de savoir comment bénéficier de réductions. Vous l'aurez compris, créer des dettes permet de limiter le montant de l'IFI.

Préférez un crédit immobilier à un investissement avec vos fonds propres et allongez celui-ci pour déduire vos intérêts d'emprunt. 

Optez pour la LMP, la location meublée professionnelle, cela permet d'obtenir des exonérations intéressantes.

Autre option : opter pour la nue-propriété en réalisant une donation temporaire à l'un de vos enfants.

Si ces derniers ont l'usufruit de vos biens, ceux-ci ne seront pas taxés. Naturellement, l'autre solution est de vendre afin de réduire son patrimoine immobilier et ainsi passer sous la barre des 1,3 million d'euros.

Pour aller plus loin :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.