Achat immobilier : la performance énergétique joue un rôle majeur
Actualité

Achat immobilier : la performance énergétique joue un rôle majeur

Publié le 11/07/19 - Mis à jour le 11/07/19
Achat immobilier : la performance énergétique joue un rôle majeur
Le réseau immobilier Laforêt a mandaté l'IFOP pour réaliser un sondage quant aux critères dont les Français tiennent compte au moment d'un achat immobilier. Il en ressort que les éléments les plus importants pour eux sont le prix, la localisation, mais aussi la performance énergétique du logement.

Les critères de choix dans un achat immobilier

Selon cette étude réalisée pour le compte de Laforêt, 87 % des Français regardent tout d'abord le prix lorsqu'ils envisagent un achat immobilier.

Vient ensuite la localisation qui est importante pour 77 % des sondés.

Et, pour 45 % des personnes interrogées, les performances énergétiques du logement sont un critère de choix essentiel.

Pour autant, 65 % de Français affirment être capables d'acheter sur un coup de cœur, sans regarder si leur futur bien est correctement isolé et chauffé.

Des travaux d'amélioration énergétique envisagés

Si 45 % des acheteurs s'intéressent aux performances énergétiques, ils sont 71 % à envisager de réaliser des travaux.

Il s'agit tantôt de travaux d'isolation du logement, tantôt d'installation de nouveaux équipements.

72 % des personnes interrogées souhaitent, de cette manière, réaliser des économies d'énergie, tandis que 38 % réalisent des travaux pour mieux respecter l'environnement.

36 % anticipent même en envisageant des travaux pour éviter la hausse des prix de l'énergie.

25 % des Français songent également à la revente de leur bien et estiment que des travaux d'amélioration énergétique permettront d'augmenter la valeur de celui-ci.

Pour autant, si les performances énergétiques semblent importantes et si la volonté de réaliser des travaux est affirmée, les Français ne consacrent que 10 % du prix du logement aux travaux.

Difficile donc de réaliser de réelles améliorations.

Un manque de connaissance des aides octroyées

Si, finalement, peu de travaux sont réalisés, c'est notamment en raison d'une méconnaissance des aides existantes.

Il n'est effectivement pas toujours évident de s'y retrouver, les mesures évoluant en permanence.

Pour preuve, le Crédit d'impôt pour la transition énergétique, le CITE, a encore été modifié en 2018 avec la suppression des aides pour le changement des portes et fenêtres.

A ce jour, nous pouvons recenser différentes aides permettant d'améliorer le confort, tout en réalisant, à terme, des économies d'énergie :

- Le CITE, que nous évoquions précédemment, permet d'obtenir un crédit d'impôt si vous installez une pompe à chaleur, si vous isolez vos parois, etc ;

- L'éco-PTZ permet d'emprunter à taux zéro pour réaliser des travaux de rénovation énergétique ;

- L'Agence nationale de l'habitat, l'ANAH, propose des primes et aides jusqu'à 50 % du montant des travaux pour les ménages les plus modestes ;

- La TVA réduite permet, dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, de bénéficier d'une TVA à 5,5 % sur les matériaux verts ;

- La prime de conversion pour changer sa chaudière au fioul permet d'opter pour un autre mode de chauffage.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.