Y a-t-il une bonne saison pour acheter son logement ?
Actualité

Y a-t-il une bonne saison pour acheter son logement ?

Publié le 17/01/20 - Mis à jour le 17/01/20
Y a-t-il une bonne saison pour acheter son logement ?
C’est une question que nombre d’acheteurs se posent pour être certains de faire la bonne affaire, tant en termes de prix que de qualité. Découvrons s’il existe des moments plus favorables pour acheter son bien immobilier.

Acheter en hiver

Acheter en hiver est une solution privilégiée. De fait, cela permet de profiter de plusieurs avantages.

Dans un premier temps, l’hiver est une période assez calme sur le marché immobilier.

Cela signifie que la demande sera moins forte, or c’est elle qui fait augmenter les prix.

En hiver, vous allez pouvoir prendre le temps de visiter plusieurs biens sans vous précipiter et vous permettre de lancer une négociation.

Autre atout non négligeable de l’hiver : vous pouvez constater les défauts majeurs d’un bien.

C’est en visitant une maison durant cette saison que vous pourrez mesurer l’efficacité du chauffage, constater si la maison est humide et bien isolée.

S’il fait froid lorsque vous rentrez dans la maison, inquiétez-vous de suite. Si de la buée apparaît sur les vitres, assurez-vous que le bien respecte les règles en matière d’aération.

En revanche, si vous visitez l’hiver, évitez une période enneigée ou revenez lorsque la neige a fondu. Cette neige peut cacher un important problème de toiture.

Au regard du prix de la rénovation ou du changement d’une toiture, mieux vaut s’assurer que celle-ci est en parfait état. 

Acheter au printemps

Cette fois, nous abordons une saison qui est plus favorable au vendeur.

Selon le président de la Fnaim, un pic de consultation des annonces est constaté en mars. Nous l’avons évoqué, une concurrence accrue peut faire augmenter les prix.

Les vendeurs ont plus de visiteurs et prennent ainsi le risque de vendre plus cher en espérant qu’un acheteur sera séduit.

C’est la loi de l’offre et de la demande : ce qui est favorable au vendeur l’est moins à l’acquéreur.

Toutefois, envisager d’acheter au printemps n’offre pas que des inconvénients. En effet, l’offre est aussi plus importante au printemps. Le choix est plus vaste pour trouver le logement le mieux adapté à vos critères.

De plus, visiter un bien durant cette saison permet d’apprécier la luminosité de celui-ci, un facteur important pour limiter les dépenses énergétiques. 

Acheter en été 

Cette fois, vous allez arriver après le rush du printemps.

Nombre de ventes ont été réalisées, il y a moins de biens sur le marché, mais aussi moins d’acheteurs.

Pendant que les autres sont partis en vacances, profitez-en pour trouver votre futur bien. Si l’offre est moins abondante qu’au printemps, il est cette fois possible de négocier.

Acheter en automne

Enfin, l’automne est une saison particulière.

C’est la rentrée des classes, la période où l’on paie ses impôts, tous les ménages ne sont pas nécessairement disposés à acheter à cette période.

Il peut être intéressant de faire un tour du marché immobilier pour profiter d’un manque de concurrence, ou d’attendre l’hiver pour faire les meilleures affaires.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.