Actualité

Villeurbanne : le quartier Gratte-Ciel a 80 ans

Publié le 20 mai 2015 à 01h49 - Mis à jour le 27 juillet 2015 à 16h22
Villeurbanne : le quartier Gratte-Ciel a 80 ans
1934 – 2014 : le quartier Gratte-Ciel de Villeurbanne a lancé les festivités de son 80e anniversaire en juin 2014. Jusqu'à la fin de l'année, cette ville de l'agglomération lyonnaise rend hommage à ce quartier emblématique d'une urbanisation réussie. Focus sur le symbole de Villeurbanne.

La naissance du quartier Gratte-Ciel

Au début du XXe siècle, la commune de Villeurbanne bénéficie de l'expansion économique de Lyon, sa voisine, et voit sa population augmenter à vitesse grand V. Elu en 1924, Lazare Goujon, maire de Villeurbanne, veut profiter de ce développement pour donner à sa ville ses lettres de noblesse et la sortir de l'image de faubourg de Lyon. Le projet du quartier des Gratte-Ciel voit le jour avec la collaboration de l'architecte avant-gardiste Môrice Leroux. L'objectif est de créer un nouveau centre-ville mêlant habitat social, équipements publics et commerces. Un modèle de cité ouvrière, un chantier d'urbanisation de grande ampleur, précurseur à cette époque. L'aménagement du quartier Gratte-Ciel se compose d'un hôtel de ville, d'un palais du travail, d'équipements sociaux, de six blocs d'habitations et commerces entre 9 et 11 étages et enfin de deux tours jumelles de 19 étages qui forment l'entrée du quartier. Le tout représente 1 450 logements sur l'avenue Henri Barbusse et les rues Michel Servet et Paul Verlaine. L'architecture de l'ensemble est représentative de l'entre-deux guerres, des lignes droites et simples. Là encore précurseur, on peut deviner les futures lignes du style Art déco. Inauguré en 1934, le quartier Gratte-Ciel confère à Villeurbanne une véritable identité, indépendamment de Lyon.

Le quartier Gratte-Ciel en 2014

Quatre-vingts ans plus tard, le quartier Gratte-Ciel reste l'emblème du cœur de Villeurbanne. Reconnu comme « Utopie socialiste réalisée », il fait encore la fierté de la deuxième ville du département du Rhône. Les 1 450 logements sont toujours la propriété de la ville par le biais de la Société Villeurbannaise d'Urbanisme (SVU), son bailleur social. Dans une zone où le mètre carré atteint des sommets sur le marché immobilier, la SVU maintient des loyers modérés, compris entre environ 310 € pour 35 m2 et 750 € pour 100 m2. Surtout que les prestations élevées mises en place à la création ont subi régulièrement des cures de jeunesse pour maintenir un environnement de qualité à ces HLM particulières. Mais ce n'est pas le prix modique qui retient les locataires dans le quartier, c'est l'atmosphère de village qui règne. Avec les services de proximité que cela implique. L'hôtel de ville continue de trôner sur la place de Dr Lazare Goujon, hommage posthume, au bout de l'avenue Barbusse. Seul le palais du travail a vu sa vocation évoluer vers la création du Théâtre national populaire. Une popularité confirmée par les festivités organisées depuis juin 2014. La passerelle éphémère mise en place pour six mois relie physiquement les bâtiments de l'avenue Barbusse et symboliquement le quartier existant vers ce qu'il sera demain.

Les Gratte-Ciel de Villeurbanne demain

Le quartier Gratte-Ciel est appelé à évoluer. A l'horizon 2024, le projet Gratte-Ciel centre-ville ambitionne de donner au centre-ville actuel une nouvelle ampleur, plus cohérente avec son statut de deuxième centre de l'agglomération lyonnaise. L'architecte Christian Devillers planche sur le sujet. Le chantier débutera en 2016. A terme, ce sont 900 logements, toujours construits en blocs sur le modèle de 1934, un nouveau lycée, des bureaux et des commerces qui vont poursuivre la dynamique du quartier Gratte-Ciel sur les 7 hectares de la ZAC Gratte-Ciel Nord. Le tout dans un espace aéré desservi par les transports en commun, qui laisse deviner un beau potentiel pour investir dans l'immobilier neuf à Villeurbanne. Au vu du projet, on peut d'ores et déjà parier sur un bel anniversaire pour les 100 bougies du quartier Gratte-Ciel.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.