Actualité

S'offrir une résidence secondaire dans l'Orne

Publié le 20 mai 2015 à 06h49 - Mis à jour le 3 mars 2017 à 12h01
S'offrir une résidence secondaire dans l'Orne
Pour les citadins, à l’heure de choisir le lieu d’implantation d’une résidence secondaire, priorité est généralement donnée aux lieux de villégiature où règnent quiétude et bien-être. Dans cette optique, l’Orne dispose de nombreux atouts susceptibles de séduire les investisseurs. Outre un cadre bucolique parfaitement adapté au repos, ce département de Basse-Normandie se situe à proximité de la région parisienne et proche des côtes normandes. De plus, dans cette zone rurale, les prix de l’immobilier demeurent parfaitement accessibles.

Le charme bucolique de l’Orne

Bien loin de la vie trépidante et souvent fatigante des grandes agglomérations, l’Orne offre à ses habitants permanents et occasionnels un cadre de vie paisible et reposant. Département légèrement vallonné, fait de bocages et très verdoyant, l’Orne s’apparente à un lieu idéal pour une résidence secondaire. Le climat lui-même se fait douceur, avec des hivers cléments et des étés secs, mais qui conservent la fraîcheur du fait de la proximité de l’océan. Dans l’Orne, pas moins de 87 000 hectares de forêts et deux parcs naturels régionaux (Perche et Normandie-Maine) permettent de longues balades dans un univers non pollué. Avec de nombreux musées, un patrimoine culturel et bâti riche, l’Orne ne se visite pas en un jour. Une raison de plus pour faire le choix d’une résidence secondaire, afin de profiter pleinement de la quiétude de ce territoire de charme où le tourisme vert est roi sans être envahissant.

Une situation géographique idéale

Département de la région Basse-Normandie, l’Orne est idéalement situé, à seulement 1h30 de Paris en train. Traversé par les autoroutes A28 et A88, l’Orne n’est qu’à 2h30 de route de la capitale et seulement 1h30 de Rouen et Caen en partant d’Alençon, la plus grande ville du territoire (28 000 habitants). Cette facilité d’accès permet à de nombreux Franciliens d’y passer week-end et séjours, voire d’y résider tout en travaillant à l’extérieur. Autre atout loin d’être négligeable : la proximité de l’Orne avec les plages normandes, situées à moins de 80 kilomètres pour sa partie la plus occidentale.

Dans l’Orne l’immobilier est attractif

L’Orne connait un frémissement démographique depuis quelques années. Celui-ci demeure néanmoins très mesuré, le département demeurant l’un des moins denses de France en termes de population. Si les prix de l’immobilier ont logiquement augmenté ces derniers temps avant de se stabiliser, ils restent très abordables et bien loin des standards de la région parisienne. Acheter une résidence secondaire dans l’Orne est donc tout à fait envisageable et ne représente pas un investissement démesuré. Pour une maison, il faut ainsi compter en moyenne un budget d’un peu plus de 1 200 euros/m2. Très recherchée, la région du Perche demeure la plus chère. Qu’il s’agisse d’une petite fermette, d’une longère, d’un corps de ferme rénové ou d’un petit manoir rural, il existe de nombreuses possibilités de trouver une résidence secondaire au cœur de l’Orne et d’y couler des jours paisibles.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.