Conseil

5 conseils pour trouver un logement étudiant pour la rentrée

Publié le 16 juin 2015 à 15h47 - Mis à jour le 1 mars 2017 à 12h01
5 conseils pour trouver un logement étudiant pour la rentrée
Même si la rentrée universitaire est dans quelques mois, il est temps de se mettre en quête d’un logement. Nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

1- Prospectez le plus tôt possible !

N’attendez pas le résultat de vos examens pour vous mettre en quête d’un logement. La preuve, il est déjà trop tard pour les résidences universitaires gérées par les CROUS : leurs inscriptions sont closes depuis le 30 avril 2014 !

2- Location nue ou meublée, seul ou à plusieurs : trouvez la formule adaptée

Faute de « Cité U », vous devez explorer d’autres pistes : les résidences étudiantes avec services, la location « en solo » d’une petite surface ou encore la colocation d’un grand logement dont vous partagerez les charges. Avant de vous décider, vérifiez certains points : distance entre le logement et la fac, attrait du quartier… Quelle que soit la formule retenue, vous devez toujours signer un contrat de bail écrit. La loi pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové (Alur, art. 1 à 23) a renforcé la protection des locataires : renseignez-vous !

3- Établissez votre budget

Votre loyer va amputer votre budget mensuel, en moyenne, de 300 à 500 € en province et jusqu’à 800 € à Paris. Ne sous-estimez pas les dépenses annexes liées à votre emménagement (déménagement, dépôt de garantie, assurance habitation, honoraires d’agence, etc.) et à la vie quotidienne (taxe d’habitation, électricité, abonnement Internet, nourriture mais aussi…sorties !).

4- Constituez un dossier complet

Lors des visites, emportez avec vous un dossier complet qui contiendra notamment la photocopie de votre pièce d’identité et de celle de votre garant, ses derniers bulletins de salaire, son dernier avis d’imposition…Attention, certaines pièces justificatives ne peuvent pas être réclamées par le bailleur. À noter : la loi Alur (art.6-I-11) va modifier la règle : un décret devrait prochainement fixer une liste limitative de pièces pouvant être demandées au candidat locataire.

5- Renseignez-vous sur les aides au logement

Vérifiez auprès de votre Caisse d’allocation familiale (CAF) si vous pouvez bénéficier de l’une de ces trois prestations : aide personnalisée au logement (APL), allocation de logement à caractère social (ALS) ou encore allocation de logement à caractère familial (ALF). L’attribution de ces aides obéit à différents critères : ressources, situation familiale, nature du logement, etc.

Si vous êtes boursier, vous pouvez peut-être profiter de l’avance Loca-Pass ® C’est une avance gratuite (plafonnée à 500 €) du dépôt de garantie que vous devez verser lors de la signature du bail.

© Uni éditions – MIG – juin 2014

Thèmes :

Les contrats d’assurance dommages sont assurés par PACIFICA, S.A. au capital entièrement libéré de 281 415 225 €, entreprise régie par le Code des Assurances. Siège social : 8-10 Boulevard de Vaugirard 75724 Paris Cedex 15. 352 358 865 RCS Paris. Les événements garantis et les conditions figurent au contrat.Les différents contrats d’assurance sont distribués par votre Caisse Régionale de Crédit Agricole, immatriculée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier. Les mentions de courtiers en assurances de votre Caisse sont à votre disposition sur www.mentionscourtiers.credit-agricole.fr ou dans votre agence Crédit Agricole.

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.