Actualité

La tuile nouvelle génération, alternative au panneau solaire

Publié le 3 février 2016 à 10h58 - Mis à jour le 3 mars 2017 à 11h42
La tuile nouvelle génération, alternative au panneau solaire
La recherche de performance énergétique dans le logement ne se cantonne pas à une bonne isolation. Elle passe aussi par la transformation de surfaces de l’habitat en surfaces actives.

Le toit, qui auparavant servait uniquement à s’isoler du froid et de la pluie,  est par exemple devenu une source d’énergie avec les panneaux solaires. Profitant généralement d’une grande superficie, cette partie de l’habitat est particulièrement propice aux économies. Economie d’énergie avec les panneaux solaires, mais également économie d’eau avec les récupérateurs d’eau de pluie.

La tuile, matériau de construction classique, suit cette tendance économique. Elle vit, en ce moment, une petite révolution. Le leader de la fabrication de tuiles mobilise actuellement une unité de recherche et développement, dans le sud de la France, à Castelnaudary.

L’objectif : apporter un gain d’énergie en transformant les tuiles en surface active.

Les panneaux solaires sont un concurrent sérieux des tuiles, car ils s’installent parfois en lieu et place de celles-ci, et occupent une grande superficie. Le fabricant souhaite donc apporter une plus-value similaire en terme de gain énergétique.

Les tuiles ont la particularité de chauffer lorsqu’elles sont exposées aux rayons du soleil. L’unité de recherche et développement, du fabricant, cherche donc à récupérer cette chaleur. Ce système, baptisé Lahe-Roof, permet de récupérer l’énergie de la lame d’air présente sous les tuiles, réchauffée par la chaleur des tuiles. L’air ainsi capté vient alimenter un système de pompe à chaleur. Le rendement de la pompe est alors amélioré, avec une baisse de sa consommation électrique de l’ordre de 20%. Une expérimentation similaire a été menée avec des panneaux solaires, qui ont également la particularité de chauffer au soleil. La course est donc lancée.

Cette solution vient compléter un panel d’alternatives permettant de réduire la consommation énergétique de l’habitat. Elle confirme une tendance qui n’est plus à la simple isolation mais à la récupération de l’énergie par les matériaux de construction, y compris pour les matériaux basiques comme les tuiles. Le chemin vers le bâtiment à énergie passive, voire positive, se poursuit.

A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.