Actualité

L’immobilier est l’investissement préféré des Français.

Publié le 23 novembre 2017 à 11h10 - Mis à jour le 20 avril 2018 à 11h55
L’immobilier est l’investissement préféré des Français.
C’est un fait : l’investissement immobilier est le placement préféré des Français. Mais il existe autant de types d’investissements que d’investisseurs !Quand ils souhaitent investir leur argent quelque part, les Français choisissent en premier lieu l’investissement immobilier. Et pour cause : il s’agit d’un placement sécurisé, souvent rentable, permettant de toucher des revenus avec régularité – et surtout d’un placement tangible, solide comme la pierre. Toutefois, le type d’investissement choisi varie grandement en fonction des motivations et des projets de chacun. Tour d’horizon.

Autant de types d’investissements que d’investisseurs

Quand il s’agit d’investir, les possibilités sont nombreuses. Nous pouvons acheter des actions boursières, prendre des parts dans le capital d’une société, acquérir un terrain forestier, financer des projets artistiques, etc. Mais parmi toutes ces options, c’est l’investissement immobilier qui reste le placement préféré des Français : ils sont 70 % à le privilégier.

Or, il existe presque autant d’investissements possibles que d’investisseurs. Ceux qui favorisent la défiscalisation vont plutôt regarder du côté du neuf ; ceux qui entendent se constituer un patrimoine  immobilier choisissent plus généralement des biens anciens. Les investisseurs moins dotés qui démarrent avec quelques milliers d’euros peuvent investir à travers le financement participatif (crowdfunding immobilier) ou acheter des parts dans une SCPI (Société civile de placement immobilier), ou bien encore acquérir des biens immobiliers qui ne sont pas destinés à être habités (parking, box de rangement, cave…). À chacun son investissement immobilier !

Toutefois, en matière de placement dans la pierre, l’âge est souvent un critère – parce qu’il est lié au montant des revenus. Nous remarquons ainsi que le portrait-robot de l’investisseur immobilier désigne une personne de 45 ans en moyenne, vivant en couple et touchant des revenus médians de 70 300 euros annuels. 

Les logements les plus sollicités pour un investissement

En matière de logement, nous constatons que l’investissement immobilier concerne plus globalement des appartements (dans 92 % des cas), et ce, qu’il s’agisse de biens neufs ou anciens – sans doute parce que ce type d’habitation est plus facile à mettre en location. L’acquisition d’une maison reste, à ce titre, plus occasionnelle.

Ce sont surtout les petites et moyennes surfaces qui attirent en priorité les investisseurs : studios et deux-pièces, pour une surface moyenne de 45 m2. Quant au coût d’achat médian, il s’établit à 168 000 euros au 1er semestre 2017.

Investissement immobilier : faut-il choisir le neuf ou l’ancien ?

Entre le neuf et l’ancien, le cœur des investisseurs balance souvent. Il se trouve que le type d’investissement immobilier choisi dépend en fait des motivations de chacun : pour l’acquisition d’un logement neuf, le premier mobile est la défiscalisation permise par les dispositifs Pinel ou Censi-Bouvard (65 % des cas). Vient ensuite le désir de se constituer un patrimoine (44 %), puis la recherche d’un complément de revenu en prévision de la retraite (37 %).

Dans l’ancien, les attentes sont différentes. La constitution d’un patrimoine immobilier est la motivation numéro un (61 % des cas). Le revenu complémentaire arrive en deuxième position (56 %), devant le souhait de transmettre un capital à ses enfants (42 %).

En conclusion, l’investissement immobilier est possible à tout âge et avec tout type de budget. Ce placement doit toutefois répondre à un objectif bien précis en amont, car c’est lui qui définit le type d'investissement le plus adapté.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.