Actualité

Quimper : comment Locmaria change de visage

Publié le 30 septembre 2016 à 10h57 - Mis à jour le 1 mars 2017 à 17h44
Quimper : comment Locmaria change de visage
Le projet de réaménagement de Locmaria, à Quimper, allie urbanisme, économie, culture et patrimoine. L’objectif est de redonner ses lettres de noblesse à ce quartier emblématique, situé en bordure de l’Odet, autour duquel la ville fut historiquement fondée, et de renforcer son attractivité touristique. Le programme d’embellissement urbain est mené de front par la municipalité, en lien avec les acteurs locaux (l’association du Village de Locmaria), pour un coût estimé entre 2,5 et 3 millions d’euros. Fin des travaux prévue pour 2020.

Locmaria : les étapes du renouveau

Le nouveau Locmaria devrait voir le jour en deux étapes :

  • le réaménagement des espaces publics, notamment autour des places Bérardier et du Styvel. Cette première étape vise à désenclaver un quartier certes central, mais trop encombré de voitures, où la beauté naturelle des édifices et des rues n’est pas suffisamment mise en valeur. Avec la réduction des stationnements et l’introduction d’une zone 20 destinée à favoriser les piétons, le cœur de ville verra ainsi se dégager son horizon (en contrepartie, la mairie souhaite instaurer une gestion plus cohérente des trois zones actuelles de stationnement) ;

  • puis l’implantation de nouvelles activités économiques et culturelles. Cette seconde étape viendra répondre aux enjeux économiques, culturels et touristiques du projet.

Locmaria : le périmètre du réaménagement

Le périmètre du projet va d’une place à l’autre : Bérardier sera recouverte de pavés et ouverte sur l’Odet grâce à des gradins ; celle du Styvel sera retraitée à la façon d’un square, avec un accès modifié. Il est prévu que ces deux points centraux accueillent des expositions, temporaires ou permanentes, visant à mettre en valeur les artistes locaux. Afin d’ouvrir de nouvelles perspectives, l’ancienne maison du directeur de la faïencerie a déjà été démolie, et le bâtiment dit « Loisirs 3000 » ne devrait pas tarder à suivre. Il sera remplacé par une « rue de la Faïence », illustrée de faïence au sol, au départ de la manufacture – l’idée étant de faciliter la lecture pour les visiteurs tout en faisant écho à l’activité historique du quartier.

Locmaria : les enjeux du réaménagement

Pour la Ville, le réaménagement de Locmaria est une priorité. Car ce quartier emblématique, constitué dès l’Antiquité gallo-romaine autour du port, qui accueille le cœur artisanal de la commune (et où se trouve toujours la faïencerie emblématique HB-Henriot), est un véritable concentré de Quimper. Et ce, dans les domaines de l’économie, de la culture et du patrimoine. Ainsi, remettre en valeur Locmaria, c’est revaloriser l’identité du quartier et conforter le rôle culturel et touristique de toute la ville. De nouvelles activités devraient s’y implanter – une formation en céramique, prise en charge par l’École européenne d’art de Bretagne, est prévue ; et l’idée d’un hôtel 4 étoiles au prieuré reste d’actualité. Les enjeux de ce projet dépassent de loin le seul centre-ville touristique de Quimper : c’est toute l’agglomération, et au-delà toute la Cornouaille, qui devraient bénéficier de l’impact positif du réaménagement de Locmaria.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.