Actualité

Niort Terminal, un véritable outil de développement économique

Publié le 30 décembre 2015 à 14h12 - Mis à jour le 3 mars 2017 à 14h30
Niort Terminal, un véritable outil de développement économique
2015 a vu la fin d’un des plus importants chantiers menés dans le département des Deux-Sèvres au cours de ces dernières années. Niort Terminal a en effet été inauguré en grande pompe après presque un an de travaux. Près de 7 millions d’euros ont été investis pour bâtir une plate-forme multimodale destinée à assurer la transition du transport des marchandises entre rail et route et inversement. Ces travaux de grande ampleur permettent au territoire de se doter d’un outil performant et apte à dynamiser l’ensemble du secteur. Les premières liaisons vers Marseille ont débuté et l’activité va augmenter progressivement au fil des mois.

NIORT TERMINAL, UN PROJET DE LONGUE HALEINE

Huit années auront été nécessaires avant de voir sortir enfin de terre Niort Terminal. Les chefs d’entreprise de la région, transporteurs, logisticiens, chargeurs, importateurs/exportateurs, sont à l’origine de ce projet. L’idée était de doter la région d’un site multimodal destiné à assurer la liaison du transport des marchandises entre rail et route et inversement. Rapidement, les collectivités locales ont compris l’intérêt d’un tel outil pour le dynamisme économique de la région. En 2009, un Syndicat Mixte Ouvert Niort Terminal a été créé. Celui-ci regroupe la communauté d’agglomération du Niortais, la CCI Deux-Sèvres ainsi que la communauté de communes du Haut Val de Sèvres. Chacun de ses acteurs a mis à disposition son propre patrimoine ferroviaire. Restait à finaliser et à financer le projet. Le Crédit Agricole Charente-Martime Deux Sèvres en est devenu le partenaire bancaire unique. Pour le reste, le département des Deux-Sèvres, l’Etat, Réseau Ferré de France, l’Europe et la région Poitou-Charentes se sont associés. C’est ainsi que près de 7 millions d’euros ont pu être investis afin que Niort Terminal voit le jour.

NIORT TERMINAL, DES TRAVAUX DE GRANDE AMPLEUR

Les travaux de Niort Terminal ont débuté en septembre 2014 pour s’achever un peu plus de dix mois plus tard. Le chantier était colossal et figure parmi les plus importants menés dans le département des Deux-Sèvres durant ces dernières années. Une plateforme de 15 000 m2 a notamment vu le jour, ce qui a entraîné le déplacement de 30 000 m3 de matériaux. Une fois la plate-forme réalisée, ce sont 10 000 tonnes d’enrobés qui ont été déversées. Cet enrobé à la particularité de contenir des billes en plastique afin de supporter les très lourdes charges des camions et containers. Près de 7 kilomètres de voies ferrées ont été remises en état. A noter que ce chantier s’est inscrit dans un processus de développement durable, l’ensemble des matériaux utilisés provenant du département.

NIORT TERMINAL S’ÉTEND SUR TROIS SITES DISTINCTS

Le principal site concerné par l’ouverture de Niort Terminal est l’ancienne gare ferroviaire de Saint-Florent. Son activité s’était arrêtée durant les années 1970 et on peut parler d’une véritable renaissance. C’est là qu’est située l’immense plate-forme bitumée destinée à assurer les échanges de marchandises entre trains et camions. A Saint-Florent, ce sont les caisses mobiles et les containers maritimes en provenance du port de La Rochelle qui seront traités. Deux autres sites, Prahecq et La Crèche ont été aménagés pour les marchandises plus traditionnelles (céréales, engrais, acier, etc.). Dès la fin des travaux l’activité a débuté. Une première liaison hebdomadaire en direction de Marseille (via Toulouse) a vu le jour. D’ici 2018, le nombre de rotations hebdomadaires devrait passer à deux ou trois. De plus, Niort Terminal devrait également servir à l’acheminement des marchandises en direction de Nancy et Morlaix. L’activité promet donc d’être intense et les retombées économiques importantes.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.