Actualité

Meaux : une opération ambitieuse de renouvellement urbain

Publié le 17 juillet 2018 à 10h38 - Mis à jour le 17 juillet 2018 à 10h41
Meaux : une opération ambitieuse de renouvellement urbain
Avec déjà plus de 1600 logements requalifiés, Meaux poursuit son ambitieux projet de réhabilitation urbaine. Nouvelles résidences, mixité des lieux de vie, nouveau souffle urbain… découvrez un projet d’envergure qui modifiera profondément le visage de la ville de Meaux d’ici 2025.

Un projet de longue date pour Meaux

Le projet de renouvellement urbain de la ville de Meaux se poursuit. Après une première partie du projet exécutée sur la période de 2008-2018. La seconde tranche de réaménagement urbain a été lancée en début d’année.

Cette seconde partie engage la démolition de 1 190 logements sociaux, au cours des 7 prochaines années. Ces derniers reverront le jour de manière disséminée à travers la ville. En effet, seulement 25% de ces logements seront reconstruits sur place, tandis que 40 % verront le jour dans la ville (ndlr : principalement au sein de l'écoquartier Foch-Roosevelt). Les 35% restant seront aménagés dans les autres communes du Pays de Meaux.

Comme en témoigne la répartition géographique de ces habitations, ce projet de rénovation urbaine se place au cœur d’une ambition de mixité des logements. En effet, la ville prévoit la création de résidences composées d’une cinquantaine d’habitations, dont 30% de logements sociaux.

La fin des tours meldoises

La disparition définitive des dernières tours meldoises a été planifiée sur les six prochaines années.

En 2019, les tours Albret, Anjou et Alsace disparaîtront définitivement du paysage, soit un total de 507 logements détruits. Puis, la démolition se poursuivra avec les tours Camargue et Chambord en 2022-2023, et enfin les tours Aquitaine et Argonne en 2024-2025.

Soit 1 190 logements requalifiés qui s’ajoutent aux 1600 logements déjà démolis et reconstruits entre 2008 et 2018, dans le cadre de la première partie de programme de rénovation urbain.

A termes, une vingtaine de tours aura définitivement disparu du paysage urbain de Meaux en seulement une vingtaine d’années.

Une qualité de vie améliorée

Les habitants de ces tours sont relogés dans des logements neufs ou inoccupés. Le projet mené par l’ANRU (Agence National de Renouvellement Urbain) place en priorité l’amélioration de la qualité de vie des Meldois et pour certains, l’opportunité d’accéder à la propriété.

Datant des années 60-70, ces anciennes tours souffraient de vétusté : mauvaise isolation, humidité, mauvaise insonorisation, équipements en panne, logements peu sécurisés… Le principe de réhabilitation urbaine est mené dans l’objectif d’offrir de meilleures conditions de vie aux habitants et d’attirer de futurs acquéreurs. En mêlant accession à la propriété et locatif libre, cette requalification urbaine est également une belle promesse de renouveau pour les quartiers de la ville.

Augmenter l’attractivité de la ville de Meaux

Pour encourager cet effort de réhabilitation des logements, le projet inclus la création de véritables centres de vie. Ainsi, certaines résidences se situeront à proximité de nouveaux commerces.

L’implantation de ces nouveaux logements a également été optimisée afin de faire profiter aux habitants des espaces verts présents dans la ville, comme le parc du Pâtis, 150 hectares dédiés aux loisirs, et de participer ainsi au dynamisme de la ville.

A lire également : 

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.