Actualité

A Paris la porte de Vincennes fait peau neuve

Publié le 9 février 2016 à 09h47 - Mis à jour le 11 avril 2017 à 11h58
A Paris la porte de Vincennes fait peau neuve
Via sa régie immobilière, la Ville de Paris a lancé plusieurs grands projets de renouvellement urbain parmi lesquels l’aménagement de la porte de Vincennes, espace de 27 hectares situé à cheval sur les mairies des 12e et 20e arrondissements. Quatre-vingts millions devraient être investis pour ces travaux débutés en 2015 et qui s’achèveront à l’horizon 2017-2020. Favoriser les échanges entre Paris et les communes limitrophes de Vincennes, Saint-Mandé et Montreuil est l’un des axes forts du projet, qui intègre de nouveaux logements et bureaux, mais aussi des espaces verts.

LE ROND-POINT DE LA PORTE DE VINCENNES PROFONDÉMENT RÉAMÉNAGÉ

La construction, dans les années 1960, du périphérique entourant la ville de Paris a eu pour effet de couper en partie les échanges entre la capitale et ses communes limitrophes. Certains grands ouvrages ont accentué cet effet : c’est notamment le cas de l’immense rond-point de la porte de Vincennes qui surplombe le périphérique. Créé à l’heure du « tout automobile », cet échangeur n’est plus adapté à la politique actuelle de transports et à la volonté de favoriser espaces verts et modes de transports doux. D’importants travaux sont ainsi engagés pour lui donner un nouveau visage plus en adéquation avec son époque. L’échangeur va se muer en un boulevard composé de sept voies dédiées à la circulation. Des pistes cyclables vont voir le jour ainsi qu’un mail planté, qui permettra de végétaliser l’ensemble de la structure. Il est également prévu d’y construire quelques petits bâtiments abritant des commerces, afin qu’il redevienne un lieu de vie et de passage.

UN GYMNASE PONT ET UNE PASSERELLE PIÉTONNE VONT VOIR LE JOUR

Le projet de réaménagement de la porte de Vincennes a été confié à l’architecte Paul Chemetov, à qui l’on doit la Grande Galerie de l’évolution du Jardin des Plantes et le ministère de l’Economie et des Finances de Bercy. Afin de limiter l’effet « frontière » du périphérique, il a notamment imaginé la construction de deux ouvrages imposants, symboles de la volonté de favoriser les échanges entre Paris et sa petite couronne. Le premier consiste en un immeuble pont qui sera édifié au-dessus du périphérique et qui accueillera un vaste gymnase. Le second ouvrage d’art, particulièrement visible sera une passerelle réservée aux piétons et cyclistes de Paris à Saint-Mandé. Celle-ci sera édifiée entre l’avenue de la porte de Vincennes et l’avenue Courteline, soit à proximité du gymnase pont.

LOGEMENTS, BUREAUX ET ESPACES VERTS NE SONT PAS OUBLIÉS

Ce n’est une surprise pour personne : le périphérique crée des nuisances sonores pour les riverains. Afin de lutter contre le bruit, le projet de réaménagement de la porte de Vincennes prévoit la construction de plusieurs immeubles anti-bruits le long de son tracé. Ceux-ci accueilleront près de 25 000 m2 de bureaux, plus de 6 000 m2 de commerces et environ 3 000 m2 de logements. Plus de 4 000 m2 d’équipements publics sont également programmés. Là où la construction d’immeubles n’est pas prévue ou possible, des talus végétalisés de 3,5 mètres de hauteur, feront office de rempart contre le bruit. Le végétal est d’ailleurs au cœur du projet : sur les 27 hectares du quartier de la porte de Vincennes, il existe déjà plusieurs squares, mais ceux-ci sont peu fréquentés. Ils vont donc être totalement réaménagés. Le but est de créer un réseau d’espaces verts rendus à la population. Le but : améliorer la qualité de vie des habitants du quartier et avoir des impacts positifs sur son développement futur.

Retrouvez les programmes neufs de Crédit Agricole Immobilier Ile de France :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.