Actualité

Les logements énergivores se vendent moins chers

Publié le 30 septembre 2015 à 10h42 - Mis à jour le 23 février 2017 à 17h35
Les logements énergivores se vendent moins chers

L’association Dinamic (Développement de l’information notariale et de l’analyse du marché immobilier et de la conjoncture) s’est appuyée sur les bases immobilières du notariat pour évaluer l’impact de la consommation d’énergie (la « valeur verte ») des logements sur leur prix de vente. Il en ressort qu’un écart d’une lettre sur le diagnostic de performance énergétique (DPE) d’un bien peut, toutes choses égales par ailleurs, faire évoluer son prix de 5 % en moyenne. Ainsi, en province, les maisons avec une étiquette énergie A ou B (les moins énergivores) se vendent presque deux fois le prix de celles étiquetées F ou G (les plus énergivores). Cet écart est plus atténué sur les appartements et sur les marchés immobiliers particulièrement dynamiques.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.