Actualité

Oui, les aides à la rénovation énergétique sont incitatives !

Publié le 3 août 2017 à 10h28
Oui, les aides à la rénovation énergétique sont incitatives !
Plusieurs dispositifs sont censés inciter les Français à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Si l’on en croit le ministère du Logement, ces dispositifs sont plébiscités et remplissent donc leur objectif : contribuer à la mise en chantier de projets de rénovation.

Récemment, une grande enquête du ministère portant sur la consommation énergétique des Français a mis en valeur l’effet de levier dû aux incitations gouvernementales.

De multiples dispositifs d’aide à la rénovation énergétique

Les aides à la rénovation énergétique peuvent avoir une dimension nationale ou locale, les collectivités proposant parfois des aides propres à leur territoire. Les principaux dispositifs sollicités restent cependant les aides nationales.

Ainsi, l'éco-prêt à taux zéro, le crédit d’impôt transition énergétique et la TVA réduite à 5,5% sont les principaux dispositifs mobilisés. Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) restent, quant à elles, réservées aux ménages modestes : elles concernent donc une partie plus restreinte de la population.

La moitié des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête du ministère du Logement confirme que les aides à la rénovation énergétique ont motivé leur décision de réaliser ces travaux. Toutefois, il apparaît qu’un grand nombre de ménages a réalisé des travaux de rénovation énergétique, même lorsqu’aucune aide n’était mobilisable.

Rénover un logement sans aide financière

Les travaux de rénovation énergétique visent à améliorer la performance énergétique du logement. En d'autres termes, ils ont pour but de réduire la consommation d’énergie. Les économies ainsi réalisées peuvent donc venir progressivement rembourser l’investissement consenti dans les travaux et, à long terme, le rendre rentable.

Même sans aide financière, entreprendre des travaux d’amélioration de la performance énergétique n’est donc pas dénué de sens. L’enquête révèle cependant que le coup de pouce gouvernemental a permis, en moyenne, de financer des montants de travaux plus importants par rapport aux projets qui n’ont bénéficié d’aucune aide.

Fait intéressant, l’enquête révèle qu’une partie des Français ayant réalisé des travaux d’amélioration de la performance énergétique en profite pour optimiser son confort. Ils sont ainsi nombreux, par exemple, à augmenter la température de chauffage. De fait, les économies d’énergie attendues sont donc parfois sacrifiées à l’amélioration du bien-être dans le logement. Le ménage consomme toujours autant d’énergie, mais en fait un usage différent.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.