Actualité

Créer une société à son domicile

Publié le 24 juin 2016 à 10h19 - Mis à jour le 3 mars 2017 à 14h45
Créer une société à son domicile
Si la loi autorise la domiciliation d’une société à son domicile, il y a cependant des règles à respecter. Un locataire est censé obtenir l’autorisation du propriétaire. De même que pour la sous-location, le non-respect du bail peut engendrer sa résiliation, et des dommages et intérêts.

Le propriétaire doit quant à lui s’assurer que le règlement de copropriété accepte la domiciliation d’une entreprise. Il faudra bien souvent demander une autorisation au conseil syndical.

Il faut également penser à vérifier que le type d’activité est compatible avec le lieu d’habitation. Pour des raisons de sécurité notamment, certaines activités peuvent être prohibées comme le stockage de produits dangereux. La réception de clientèle et le travail de collaborateurs au domicile d’un dirigeant d’entreprise peuvent également être réglementés, notamment par le plan local d’urbanisme.

Du point de vue fiscal, le domicile du créateur d’entreprise devient l’établissement principal de l’entreprise. Il est alors considéré comme des bureaux que l’entreprise louerait ou aurait achetés. La Cotisation Foncière des Entreprises est donc due sur le domicile.

« La CFE est due par les entreprises ou les personnes qui exercent de manière habituelle une activité professionnelle non-salariée, quel que soit leur statut juridique, leur activité ou leur régime d'imposition. », précise ainsi le site Service Public.

La CFE prévoit une cotisation minimale, ou bien elle est calculée sur la base de la superficie effectivement dédiée à l’activité professionnelle. Fixé par la commune ou l’agglomération, son montant varie fortement d’une zone à une autre. Certaines exonérations sont prévues, notamment pour les autoentrepreneurs l’année de la création.

En conclusion, l’exercice d’une activité professionnelle à domicile et la domiciliation d’une entreprise sont possibles sous conditions. Il convient de vérifier le règlement de copropriété, et d’obtenir l’autorisation du propriétaire ou du conseil syndical avant d’engager les démarches de création de l’entreprise. Il faut également penser à vérifier que le contrat d’assurance habitation couvre la possibilité d’exercer une activité professionnelle à domicile. Les chambres de commerce et d’industrie, les chambres d’artisanat ou la mairie pourront renseigner les créateurs d’entreprise. En cas d’impossibilité de domicilier sa société à son domicile, le créateur d’entreprise devra louer des bureaux ou avoir recours aux services d’une société de domiciliation.

À lire également :

Thèmes :

Les contrats d’assurance dommages sont assurés par PACIFICA, S.A. au capital entièrement libéré de 281 415 225 €, entreprise régie par le Code des Assurances. Siège social : 8-10 Boulevard de Vaugirard 75724 Paris Cedex 15. 352 358 865 RCS Paris. Les événements garantis et les conditions figurent au contrat.Les différents contrats d’assurance sont distribués par votre Caisse Régionale de Crédit Agricole, immatriculée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier. Les mentions de courtiers en assurances de votre Caisse sont à votre disposition sur www.mentionscourtiers.credit-agricole.fr ou dans votre agence Crédit Agricole.

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.