Actualité

Vers un record du marché immobilier en 2017 ?

Publié le 14 septembre 2017 à 08h30 - Mis à jour le 14 septembre 2017 à 08h34
Vers un record du marché immobilier en 2017 ?
Plusieurs indicateurs tendent à démontrer que 2017 pourrait être une année record pour le marché immobilier français. Les indicateurs ne manquent pas pour dessiner les tendances du marché immobilier : chiffres liés au monde de la construction (nombre de permis de construire déposés, chiffre d’affaires des fabricants de matériaux), volumes des financements immobiliers (demandes de crédits, évolution des taux d’intérêt) ou encore variations sur les prix des biens. Et il se trouve que tous ces indicateurs sont au vert en 2017. De quoi dérouler le tapis rouge pour une année record du marché immobilier !

Un marché immobilier particulièrement dynamique en 2017

Plusieurs facteurs dessinent nettement une tendance très positive pour l’immobilier en 2017. D’abord, il y a la construction : les promoteurs s’attendent à atteindre les 400 000 logements neufs vendus – au plus haut depuis 5 ans. Du côté de l’immobilier ancien, les notaires ont déjà enregistré un pic de transactions avec 907 000 ventes comptabilisées entre mai 2016 et mai 2017. En regard de ces chiffres, le total des ventes dans l’ancien devrait parvenir à une fourchette comprise entre 880 000 et 920 000 ventes en fin d’année.
Ensuite, il y a les taux d’intérêt. Le site PAP.fr souligne que « la moyenne toutes durées confondues s’établit à 1,57% à fin juin 2017, contre 1,60% un an auparavant, 2% en juin 2015 ou encore 2,84% en juin 2014 selon l’Observatoire CSA/Crédit Logement ».

Enfin, il y a les prix de l'immobilier. Ceux-ci progressent à hauteur de 3% à 4% en 2017. Similaire à l’année précédente, cette hausse incite les porteurs de projets à se lancer : plus ils attendent, plus ils risquent de débourser des sommes importantes pour leur bien. 

L’impact positif des dispositifs d’aide à l’accession et à la location

La location n’est pas en reste dans ce paysage coloré. Pourtant, les mauvaises perspectives concernant les APL, qui devraient être rabotées une fois de plus en raison de leur présumé rôle inflationniste sur les loyers, ne sont pas faites pour rassurer, ni pour inciter à l’investissement locatif. Or, l’approche de la fin d’année et les incertitudes quant au prolongement du dispositif Pinel joue comme incitateur auprès des investisseurs, qui entendent bien profiter de cet avantage fiscal avant sa disparition éventuelle.

Autre dispositif impactant : le prêt à taux zéro. Dans sa version 2017, le PTZ s’est élargi à près de 80% de la population. Permettant de financer jusqu’à 40% du montant total de l’opération immobilière (dans le neuf comme dans l’ancien) avec un différé de remboursement de 15 ans, il constitue toujours une incitation efficace à l’accession à la propriété.
En résumé, de nombreux indicateurs laissent présager une belle année immobilière pour 2017 : volumes des transactions et des constructions, évolution des prix, ou encore dispositifs d’aide qui soutiennent le marché. Et même si le gouvernement a annoncé une réforme majeure dans ce domaine pour l’automne, son éventuel impact négatif ne devrait pas se faire sentir avant 2018.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.