Actualité

Prix de l'immobilier : quelle tendance pour 2018 ?

Publié le 23 mars 2018 à 09h02
Prix de l'immobilier : quelle tendance pour 2018 ?
Depuis 2 ans, les prix de l'immobilier sont en hausse. Et c'est surtout en 2017 que les acheteurs ont pu s'apercevoir de cette situation.Ces prix vont-ils continuer à augmenter cette année ? Cela va-t-il impacter le marché immobilier ? Telles sont les questions que nous pouvons à juste titre nous poser.

Les raisons de l'augmentation des prix de l'immobilier

La hausse des prix dans l'immobilier est mécanique. Elle répond tout simplement à la loi de l'offre et de la demande.

Lorsque la demande est plus faible que l'offre, la concurrence est importante et les prix baissent. En revanche, lorsque la demande augmente, les vendeurs se permettent d'augmenter leurs prix.

Or, depuis quelques années, les taux d'intérêt ont chuté, incitant les Français à acheter leur résidence principale ou à investir dans le locatif. La demande a augmenté, ce qui a donc un impact sur les prix de vente. 

Les chiffres de 2017

Cela fait deux ans environ que les prix de l'immobilier sont à la hausse. Mais c'est bel et bien en 2017 que les prix ont fortement augmenté.

Entre octobre 2016 et octobre 2017, les prix ont augmenté de 4%, en moyenne. Pour autant, les taux étant encore très bas, les acheteurs n'ont pas été freinés par cette hausse.

En effet, en 2017, 986 000 ventes immobilières ont été enregistrées, c'est un chiffre record. Bien entendu, l'augmentation des prix n'est pas homogène sur tout le territoire et il reste encore très avantageux d'acheter en France.

Toujours en 2017, le prix des logements anciens a augmenté de plus de 6% à Paris contre un peu plus de 2% en province.

Si nous comparons les grandes métropoles et les villes plus rurales, là encore, la différence est de taille puisque dans le second cas nous ne notons quasiment pas d'augmentation tandis qu'à Nantes, Nice ou Rennes les prix ont augmenté de 5% en moyenne.

Naturellement, les taux de crédit ne sont pas les seuls en cause.

En effet, à Bordeaux, qui bénéficie aujourd'hui de la nouvelle Ligne à Grande Vitesse, la hausse atteint plus de 16%. Aujourd'hui, la ville se trouve à seulement 2 h de Paris, la demande va ainsi logiquement augmenter. 

2018 : une nouvelle année de hausse ? 

En début d'année, tous les spécialistes de l'immobilier étaient d'accord sur une prévision à la hausse pour 2018.

Pour autant, il n'y a pas nécessairement de quoi s'alarmer, la hausse ne devrait pas, selon eux, excéder 2%.

Les taux sont toujours favorables et la demande devrait encore être importante, malgré le recentrage du PTZ et le dispositif Pinel notamment.

Entre novembre 2017 et janvier 2018, les prix ont augmenté en moyenne de 1,5% pour les appartements et ont baissé de 1,2% pour les maisons.

La hausse des prix semble subir une accalmie, dans le neuf comme dans l'ancien, c'est visiblement encore le moment d'acheter.

A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.