Pouancé : le centre-ville s’offre une seconde vie d’ici 2021
Actualité

Pouancé : le centre-ville s’offre une seconde vie d’ici 2021

Publié le 30/10/19 - Mis à jour le 06/11/19
Pouancé : le centre-ville s’offre une seconde vie d’ici 2021
La ville de Pouancé, située dans le département Maine-et-Loire, multiplie les projets : réaménagement des espaces publics, démolition d'immeubles, création de nouveaux logements... Dans l’objectif de redynamiser le centre-ville, il est également prévu la construction de huit logements allant du T3 au T4 ainsi que la création d’un espace vert.

Revitaliser le centre-ville

La ville de Pouancé compte de nombreux logements vacants.

Il était urgent pour la municipalité d’enrayer ce phénomène en agissant pour la revitalisation de son centre-ville.

C’est dans cette ambition qu’elle a proposé sa candidature dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt pour la revitalisation des centres-bourgs, comme 52 autres villes françaises.

Après avoir réalisé plusieurs opérations de réaménagement, la commune mobilise aujourd’hui ses efforts pour l’habitat, notamment à travers le projet de l'îlot de la Porte Angevine.

Ce projet implique différents bâtiments vétustes, dont les arrêtés de péril imminent ont été pris entre l’été 2017 et l’année 2018, interdisant ainsi définitivement l’habitation des lieux.

Le 10 mai dernier, la ville a fait l’acquisition des sept immeubles concernés dans le périmètre, dans l’objectif de lancer un plan de réhabilitation.

Selon le maire, Pierrick Esnault : « ce dossier a été le premier à mobiliser l’ensemble des partenaires, notamment l’Agence nationale de l’habitat (Anah), les services de l’État et du Département du Maine-et-Loire » et la commune a trouvé en Maine-et-Loire Habitat, le partenaire idéal pour mener à bien ce projet complexe impliquant démolition et reconstruction d’un site ancien.

Un projet intergénérationnel

Au cœur du programme centre-bourg, le projet promet d’offrir un tout nouveau visage à la ville de Pouancé.

Pour y parvenir, les sept immeubles vétustes, longeant la rue de la Porte Angevine, seront transformés en un immeuble collectif comprenant sept logements dont trois T3 et quatre T2.

Avec une architecture dotée d’un charmant bardage bois, ces logements bénéficieront également des avantages énergétiques d’une bâtiment certifié RT-2012 et seront équipés d’un ascenseur, dotés de balcons exposés sud et accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Pour compléter cela, la grange qui fait face à ces bâtiments sera, quant à elle, transformée en une maison individuelle de type 4 pouvant accueillir une famille.

Selon le porteur de projet, Laurent Colobert, directeur de Maine-et-Loire Habitat : « Ce projet réfléchi avec la municipalité, avec les contraintes de l’architecte des Bâtiments de France, est un beau projet, où l’intergénérationnel peut s’épanouir. Ce n’est pas classique. Compliqué à mettre en œuvre, mais important pour remettre de la vie dans le centre-ville ».

Le chantier de démolition devrait débuter en mars 2020 et s’étaler sur une durée de 5 mois.

S’en suivront plusieurs mois de chantier de construction pour une livraison prévue en novembre 2021

Les espaces verts en figure de proue

Depuis l’initiation des projets de réhabilitation, la municipalité a adopté de nombreuses mesures en faveur de la végétalisation de son centre-ville. C’est le cas en mars dernier de l’aménagement de nouveaux espaces publics.

Sous la maîtrise d’ouvrage de la commune d’Ombrée d’Anjou, la création de ce jardin au coeur de l’îlot « permettra d’aérer les lieux, comme c’était le cas autrefois », comme le souligne Laurent Colobert.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.