Actualité

Big data, les mutations chez les professionnels de l'immobilier

Publié le 7 mars 2018 à 14h37 - Mis à jour le 7 mars 2018 à 14h43
Big data, les mutations chez les professionnels de l'immobilier
Le big data est en train de révolutionner la manière de collecter et exploiter des informations sur les prospects et clients et donc de communiquer.Les professionnels de l'immobilier mais aussi les startups ont parfaitement compris les atouts de cette digitalisation massive.

Big data et immobilier ? 

Lorsque nous évoquons la notion de big data, nous pensons instantanément à une somme d'informations tout à fait conséquente.

En effet, les données sont toujours plus nombreuses et surtout, de plus en plus variées.

Dans le domaine de l'immobilier, nous pouvons nous apercevoir que cela engendre des mutations importantes sur la manière de procéder.

Le big data offre la possibilité de cibler toujours plus ou séduire les prospects. Cela permet ainsi de dresser le portrait type d'un client selon son âge, son statut marital, sa CSP, ses intérêts.

A partir de ces données, il est possible d'aller chercher le bien le mieux adapté. 

Pour cela, d'autres datas sont disponibles, à savoir le taux de chômage dans une ville ou un quartier, le nombre d'établissements scolaires, de commerces, de transports en commun, le taux de réussite scolaire, le nombre d'infrastructures médicales, etc.

Quel impact pour les agences immobilières ? 

Pour les agences immobilières, le big data change tout. En effet, cela offre, comme évoqué précédemment, la possibilité de réaliser un ciblage toujours plus important et ainsi de mettre en place une communication plus pertinente.

Elles peuvent ainsi investir les réseaux sociaux et faire de la publicité ciblée pour proposer un bien immobilier à une population type. Mais ce n'est pas tout.

Le big data va bien plus loin avec des analyses prédictives. Les agences immobilières peuvent aujourd'hui obtenir des données avancées pour viser une clientèle susceptible d'acheter.

Car l'objectif n'est pas uniquement de proposer des biens qui pourraient, dans l'absolu, convaincre, il faut s'adresser à une cible prête à acheter. Comment cela est-il possible ?

Tout simplement en utilisant les données à sa disposition lui permettant de savoir, lorsqu'une personne est propriétaire, quelle est la durée de crédit restante.

Prenons un exemple pour mieux comprendre. Un couple de 40 ans a contracté un crédit immobilier sur 20 ans il y a 19 ans.

A 41 ans, le couple n'aura plus de mensualités à régler. Pourquoi ne pas diffuser, sur Facebook notamment, des publicités ciblées pour des appartements dans le cadre de la loi Pinel ?

Un couple de cet âge n'ayant plus de crédit immobilier pourrait parfaitement être intéressé par un investissement locatif afin de se constituer un patrimoine.

Des startups qui rivalisent d'inventivité

Les agences immobilières ne sont pas les seules à avoir compris l'importance du big data. De nombreuses startups voient le jour pour proposer des solutions pointues.

C'est le cas notamment de Smartzip qui accompagne les professionnels de l'immobilier afin de trouver les personnes susceptibles de faire appel à leurs services.

Efficity propose de s'adresser directement aux vendeurs en leur donnant une estimation de leur bien.

Ensuite, libre à eux de vendre celui-ci de leur côté ou de faire appel à des conseillers du site pour les accompagner.

A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.