Actualité

Achat immo : le vendeur doit-il assumer les frais d'agence ?

Publié le 26 mars 2018 à 14h24
Achat immo : le vendeur doit-il assumer les frais d'agence ?
Dans le cadre d'un achat immobilier, si vous faites appel à une agence immobilière, celle-ci facture naturellement des frais correspondant à sa prestation.Si cela est, de manière générale, à la charge du vendeur, il est parfois possible de les imputer à l'acheteur comme nous allons le découvrir à travers cet article.

A quoi correspondent les frais d'agence ? 

Si les frais de notaire sont réglementés, ce n'est pas le cas des frais facturés par les agences immobilières.

Toutefois, le calcul est assez similaire selon les agences, ces frais correspondent à un pourcentage du prix du bien à vendre, de l'ordre de 5 à 10%.

Ces frais peuvent être négociés par celui qui doit les assumer, de manière générale, le vendeur. Les frais d'agence correspondent au travail réalisé par l'agent immobilier.

En effet, dans le cadre d'une vente, il doit constituer un dossier, rédiger une annonce qui pourra être affichée en vitrine, sur son site internet ou sur tout autre site.

Nous nous apercevons aujourd'hui que nombre d'agences immobilières utilisent par exemple le Bon Coin pour vendre leurs biens. Les frais d'agence ont également pour vocation de payer les déplacements et les visites organisées par l'agent immobilier.

Certes, cela a un coût, mais vous pouvez de cette manière déléguer totalement la vente de votre bien immobilier et vous assurer qu'il sera mis en valeur par l'agent.  

Des frais d'agence à la charge du vendeur

Ces frais d'agence sont dans la plupart des cas pris en charge par le vendeur.

Une situation logique puisque c'est lui qui fait appel à l'agence immobilière pour l'épauler dans la vente de son bien.

Lorsqu'une annonce immobilière est diffusée, il doit être clairement indiqué que ces frais sont à la charge du vendeur.

Le prix indiqué est donc le prix que l'acheteur devra régler, hors frais de notaire (ces frais étant, quant à eux, à la charge de l'acquéreur).

Et si l'acheteur payait ces frais ? 

S'il est de coutume que le vendeur prenne en charge les frais d'agence, cela n'est nullement obligatoire.

Aussi, on retrouve parfois des annonces qui stipulent que ces frais devront être réglés par l'acheteur.

Dans ce cas, l'annonce doit indiquer clairement le prix du bien et les frais d'agence.

A noter qu'il peut être intéressant pour l'acheteur d'opter pour cette solution. En effet, les frais de notaire qui sont à sa charge sont calculés sur le prix de vente.

Si le prix de vente est de 200 000 euros et que les frais d'agence sont de 20 000 euros à la charge du vendeur, l'acheteur paiera des frais de notaire calculés sur la base de 200 000 euros, ils s'élèveront à 16 000 euros (ils représentent 8% du prix du bien).

Le coût total pour l'acheteur sera donc de 216 000 euros. Si les frais sont à la charge de l'acheteur, les frais de notaire seront calculés sur 180 000 euros.

Le coût total de l'opération pour l'acquéreur sera donc de 214 400 euros, soit une économie de 1 600 euros. Et cela ne change rien pour le vendeur qui touchera toujours ses 180 000 euros.

A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.