Guide

Prélèvement à la source : les avantages fiscaux 2018 sont maintenus

Publié le 19 décembre 2018 à 10h04 - Mis à jour le 7 février 2019 à 16h21
Contenu archivé
Prélèvement à la source : les avantages fiscaux 2018 sont maintenus
La mise en place du prélèvement à la source (PAS) en janvier 2019 approche. Quel sera le sort des réductions et crédits d’impôts engrangés en 2018 au titre des placements immobiliers ? On fait le point.

Avant l’été 2018, un régime transitoire était prévu

Dans la première mouture du PAS, les avantages fiscaux étaient intégrés, dans le montant des tiers prévisionnels ou des mensualités.

La réduction d’impôt devait être remboursée au contribuable, en une seule fois en août ou en septembre 2019.

Seuls les avantages fiscaux liés aux dépenses de services à domicile, de garde de jeunes enfants ou encore d’accueil dans un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) bénéficiaient d’un régime dérogatoire. En effet, ils devaient donner droit, dès janvier 2019, à une avance de trésorerie, à hauteur de 30 % des avantages obtenus.

Les autres réductions d’impôt, comme celles liées aux investissements locatifs (Censi-Bouvard, Duflot, Pinel…) n’étaient pas visées par ce dispositif transitoire.

… qui a été revu et élargi depuis septembre !

En même temps que la confirmation de la mise en place du prélèvement à la source fin septembre, le gouvernement a annoncé un élargissement du principe de l’avance de trésorerie ; il sera inscrit dans la prochaine loi de finances.

Désormais, toutes les réductions en faveur de l’investissement locatif (Scellier, Duflot, Pinel ou encore Censi-Bouvard) profitent aussi de cette avance.

De plus, son montant représentera 60 % (et non plus 30 %) des avantages auxquels vous avez droit.

Ce sont donc près des deux-tiers de votre réduction d’impôt qui vous seront versés dès janvier 2019 ! Le solde vous sera crédité en septembre.

Bon à savoir                                                                                             

les crédits d’impôts liés à l’immobilier (le crédit d’impôt pour la transition énergétique : CITE) ne sont pas concernés par cette avance des 60 % : ils vous seront remboursés à l’été 2019. 

Pour aller plus loin :

Thèmes :
Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.