Actualité

Prêt à Taux Zéro 2018 : priorité aux zones tendues !

Publié le 9 janvier 2018 à 12h03 - Mis à jour le 5 février 2018 à 15h02
Prêt à Taux Zéro 2018 : priorité aux zones tendues !
Parce que le succès du Prêt à Taux Zéro* ne se dément pas, le gouvernement l’a reconduit jusqu’en 2021. Mais en donnant la priorité aux zones immobilières tendues.Depuis sa mise en place, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) permet aux primo-accédants d’acheter une résidence principale à moindre coût, en adossant un emprunt dénué d’intérêts à leur financement. Face au succès remporté au fil du temps par ce dispositif, le gouvernement a choisi de le renouveler jusqu’en 2021, mais en l’encadrant de manière plus ciblée. Explications.

Le Prêt a Taux Zéro change de cap dès 2018

Pour rappel, le Prêt à Taux Zéro permet aux ménages souhaitant accéder à la propriété pour la première fois de disposer d’un prêt sans intérêt, à adosser au reste de leur financement.

Depuis sa création, il est fortement plébiscité par les ménages.

Pour exemple, en 2016, le nombre de prêts contractés par ce biais a doublé, suite à l’assouplissement des critères d’éligibilité, tant géographiques que fiscaux : 120 000 ménages en avaient alors profité.

Selon les déclarations du gouvernement, ce dispositif est recentré sur les zones prioritaires urbaines où la demande est plus forte que l’offre.
Outre la tension entre l’offre et la demande, le projet de loi finances 2018 mentionne « un arrêté des ministres chargés du Budget et du Logement [établissant] le classement des communes par zone géographique, en fonction principalement des besoins en logements ainsi que du montant des prix de vente et des loyers de l’immobilier résidentiel »
Ce qui fait que les communes éligibles au sein de chaque zone sont également soumises à des modifications.

Voyons maintenant ce qui va concrètement changer pour le PTZ version 2018.

Le Prêt a Taux Zéro pour le neuf réservé aux zones rurales

Si vous envisagez d’acheter un logement neuf et profiter du Prêt à Taux Zéro, il vous faudra désormais acquérir un bien immobilier dans une zone tendue, donc dans un territoire fortement urbanisé.
Jusqu’à présent accessible partout, le PTZ nouvelle version se recentre ainsi sur les zones A, A bis et B1 (correspondant principalement aux agglomérations de plus de 250.000 habitants et aux DOM). 
Le montant maximum finançable restera plafonné à 40 % de l’achat immobilier neuf jusqu’au 31/12/2021.

Dans un premier temps, en 2018 et 2019, les zones rurales B2 et C (correspondant aux autres communes de plus de 50.000 habitants et le reste du territoire), resteront éligibles mais avec un montant finançable divisé par deux.
Le montant maximal sera donc plafonné à 20 % du prix d’acquisition.
Dans un second temps, à compter du 31/12/2019, ces zones disparaîtront complètement des radars du PTZ. 

le Prêt a Taux Zéro pour l'ancien réservé aux zones rurales

Les règles du Prêt à Taux Zéro évoluent également pour un achat immobilier dans l’ancien. Dès 2018, pour une première acquisition d’un bien avec travaux, seront éligibles les logements situés en zone B2 et C.

Par ailleurs, les conditions d’accès au PTZ pour l’ancien restent identiques. Le coût engagé pour des travaux d’aménagement et de rénovation devra toujours représenter au moins un tiers du montant total de l’opération, avec un plafond fixé à 40 % du prix.

Un bref rappel des règles d'accès au Prêt a Taux Zéro

Pour pouvoir bénéficier du Prêt à Taux Zéro, le ménage ne doit pas dépasser un plafond de ressources qui varie en fonction du nombre de personnes dans le foyer et de la zone géographique. 
Par exemple, en 2017, pour un couple avec deux enfants, ce montant s’élevait à 60 000 euros en zone B1.
Pour en savoir plus, jetez un œil sur les conditions d’éligibilité en fonction de votre situation via le site Service Public.

À lire également :

Thèmes :

*Exemple représentatif : pour un Prêt à Taux Zéro d’un montant de 50 000 €, décaissé en une seule fois, d’une durée totale de 240 mois (soit 20 années), au taux annuel débiteur fixe de 0 %, le remboursement s’effectue en 60 mensualités de 12,50 € suivi de 179 mensualités de 290,28 € et une dernière ajustée de 289,88 €. Montant total dû de 53 000,00 € dont intérêts de 0 €, pas de frais de dossier, assurance emprunteur obligatoire de 3 000,00 €, frais de garantie de 1 100 €. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,56 %. Le coût standard maximum de l’assurance emprunteur obligatoire est de 12,50 € par mois pour un assuré à 100 % âgé de moins de 31 ans, et s’ajoute à la mensualité du crédit. Le montant total dû par l’emprunteur au titre de l’assurance sur la durée totale du prêt sera de 3 000,00 euros pour un Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) de 0,47 %. Le coût de l’assurance peut varier en fonction de votre situation personnelle et des garanties exigées par votre Caisse régionale. Renseignez-vous sur le coût applicable et les garanties exigées dans votre Caisse Régionale.Sous réserve d’éligibilité. Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.(1) Une assurance emprunteur sera exigée pour l’octroi du prêt. Les contrats d’assurance emprunteur proposés par votre Caisse régionale de Crédit Agricole sont assurés par : * CNP Assurances, Société anonyme au capital de 686 618 477 € entièrement libéré. 341 737 062 RCS Paris. Siège social : 4, place Raoul Dautry, 75716 Paris cedex 15 – Tél : 01 42 18 88 88 – www.cnp.fr - GROUPE CAISSE DES DEPOTS. * PREDICA S.A. au capital de 1 029 934 935 € entièrement libéré. 334 028 123 RCS Paris. Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 Paris.Entreprises régies par le Code des assurances. Les événements garantis et les conditions figurent au contrat. Il peut arriver que votre état de santé ne vous permette pas de bénéficier des conditions d’assurance standardisées. Le dispositif prévu par la Convention AERAS organise des solutions adaptées à votre cas. L’emprunteur peut souscrire auprès de l’assureur de son choix une assurance dans les conditions fixées par l’article L 313-30 du code de la consommation, pourvu qu’elle présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance proposé par le prêteur.Ces différents contrats d’assurance sont distribués par votre Caisse Régionale de Crédit Agricole, immatriculée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier d’assurance. Les mentions de courtier en assurance de votre Caisse sont à votre disposition sur www.mentionscourtiers.credit-agricole.fr ou dans votre agence Crédit Agricole. 

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.