Actualité

Le plan logement étudiant ne sera pas atteint

Publié le 6 janvier 2017 à 08h52 - Mis à jour le 16 mars 2017 à 11h24
Le plan logement étudiant ne sera pas atteint
Le logement étudiant est un enjeu majeur. Le Président de la République en personne, François Hollande, en avait d'ailleurs fait un objectif prioritaire de son quinquennat. Les 40.000 logements promis ne seront finalement pas livrés. Le « plan 40.000 » est la traduction de la volonté du gouvernement de répondre à la problématique du logement étudiant en France. Le gouvernement s’était fixé l'objectif de construire 40.000 logements étudiants avant la fin du quinquennat.

À quelques mois de la fin du mandat présidentiel, le nombre de logements étudiants livrés s’élève à un peu plus de 25.000.

Malgré une volonté d'État, produire du logement étudiant n’est pas chose aisée. Devant la difficulté des pouvoirs publics à apporter des solutions, la demande persiste. C’est donc un terrain propice aux initiatives privées. Plusieurs structures se spécialisent d’ailleurs sur ce type de bien immobilier et proposent aux investisseurs privés d’investir au sein de leurs résidences.

Dans ce contexte de pénurie, le logement étudiant est une réelle opportunité d'investissement immobilier. Il s’agit souvent d’un investissement intelligent.

La rentabilité financière de ce type de projet dépend toutefois d’une série de paramètres. Les étudiants cherchent, en effet, généralement une petite superficie, bien située dans le centre-ville, à proximité de leur lieu d'études, et pour un prix raisonnable.

L'investisseur immobilier doit donc parvenir à combiner l'achat d'un appartement généralement assez coûteux, car bien situé, avec un loyer attractif. La rentabilité peut donc être plus faible que pour un appartement classique. Elle peut cependant être améliorée avec la mise en location, par exemple, en bien immobilier touristique entre deux années universitaires.

Enfin, il reste également l'option de l'investissement en loi Censi Bouvard dans une résidence étudiante, dont les prix du marché sont déjà adaptés à la cible choisie : les étudiants. Le prix de ce type de bien est donc généralement plus attractif qu’un bien similaire dans le parc privé locatif traditionnel. Les avantages fiscaux de la loi Censi Bouvard atteignant 11% de l’investissement viennent encore alléger ce prix, et donc améliorer la rentabilité.

   À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.