Actualité

La taxe d’habitation supprimée pour 80% des Français dès 2018

Publié le 18 septembre 2017 à 09h31 - Mis à jour le 18 septembre 2017 à 09h33
La taxe d’habitation supprimée pour 80% des Français dès 2018
C’était une promesse de taille : réformer la taxe d’habitation. Et elle sera respectée, puisque Emmanuel Macron a donné son feu vert pour la suppression de cet impôt dès 2018. Une mesure qui devrait toucher 80% des Français – et impacter au passage le coût des services publics quotidiens. Explications.

Une réforme attendue de la taxe d’habitation

Pendant sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de revoir l’assiette de la taxe d’habitation. Cette taxe sert aux collectivités locales à financer des services du quotidien : fonctionnement des écoles, équipements sportifs et culturels, voirie, etc. Son exonération, qui devrait concerner 80% des citoyens français à partir de 2018, va donc avoir pour conséquence un important manque à gagner pour les collectivités : près de 10 milliards d’euros annuels.

L’impact de la réforme sur le quotidien des Français

Toutefois, cette réforme de la taxe d’habitation pourrait rapidement avoir deux effets tangibles. D’abord, la mesure va s’accompagner d’une révision des valeurs locatives. Celles-ci servent de base au calcul des taxes locales (dont font partie la taxe d’habitation et la taxe foncière). Datées de 1970, les valeurs cadastrales utilisées jusqu’à aujourd’hui seront remises au goût du jour, ce qui pourrait impacter à la hausse les autres impôts locaux.
Ensuite, les effets de la réforme sur les collectivités pourraient pousser celles-ci à compenser le manque à gagner. Dans un avenir proche, les coûts des services municipaux essentiels (cantine scolaire, transport des élèves, accès aux équipements) pourraient fortement augmenter, sur le principe de l’usager-payeur.
En somme, la future exonération de la taxe d’habitation reste une excellente nouvelle pour 80% des Français. Mais en contrepartie, les collectivités risquent fort de récupérer les sommes perdues d’une manière ou d’une autre.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.