Comment renégocier les mensualités de son prêt immobilier ?
Conseil

Comment renégocier les mensualités de son prêt immobilier ?

Publié le 30/04/21 - Lecture :
Auteur : Léa Gance
Comment renégocier les mensualités de son prêt immobilier ?
Alors que la crise sanitaire entraîne une baisse de revenus de certains ménages et que les taux frôlent leurs plus bas niveaux historiques, renégocier les mensualités d’un crédit immobilier pour rééquilibrer son budget peut être une alternative intéressante. Tour d’horizon.

La renégociation : idéale pour réduire ses mensualités

Baisse de revenus, volonté de réduire son taux d’endettement ou simple envie d’optimiser son budget face à la chute des taux d’intérêt, les raisons de s’intéresser à la renégociation des mensualités de son prêt immobilier sont multiples. D’autant que les ménages qui ont la charge de rembourser un crédit immobilier contracté il y a plusieurs années peuvent le renégocier auprès de leur établissement bancaire.

Mais ce n’est pas la seule solution, il est également possible de se tourner vers des établissements spécialisés pour obtenir un rachat de crédit. Toutefois, cette solution présente des inconvénients : elle est notamment plus coûteuse. En effet, elle présente des frais annexes que la renégociation de prêt permet d’éviter.

Quelle différence entre la renégociation de prêt immobilier et le rachat de crédit ? 

Dans un cas comme dans l’autre, le but est de faire baisser le coût des mensualités, de réaliser des économies ou d’alléger ses charges fixes.

Cependant, il existe des différences majeures. La renégociation nécessite de solliciter son établissement bancaire afin qu’il réévalue à la baisse le taux d’intérêt. Une chose relativement facile : il suffit de contacter son conseiller afin lui faire part de sa volonté de renégocier son taux, puis de prévoir un rendez-vous pour en parler. De plus, la renégociation permet notamment d’éviter de changer d’établissement.

Le rachat de crédit peut lui s’avérer plus coûteux. En effet, en quittant l’établissement bancaire où a été contracté le prêt immobilier pour un établissement concurrent, l’emprunteur provoque le remboursement anticipé du prêt. Ce qui a pour effet d'entraîner des indemnités de remboursement anticipé (IRA). Ces indemnités peuvent s’élever au maximum à 3 % du capital restant dû avant le remboursement. De même, elles ne peuvent pas dépasser un montant correspondant à 6 mois d’intérêts au taux moyen du prêt 

Attention : l’établissement bancaire où vous avez contracté le prêt immobilier a l’obligation de vous communiquer l’ensemble des informations afin que vous puissiez mesurer les conséquences financières liées à votre demande d’IRA, comme par exemple le décompte de remboursement anticipé. De plus, le rachat de crédit peut également entraîner des frais de garantie, si l’établissement qui rachète votre crédit l’exige (hypothèse ou caution).

En revanche, dans le cas de la renégociation de prêt immobilier, ce sont des frais d’avenants qui s’appliquent. Leur montant diffère selon les établissements, mais ils correspondent en général aux frais de dossier du crédit immobilier de départ. Dans les deux cas, il faudra toujours penser à rajouter le coût de l’assurance-emprunteur.

Bon à savoir :

Certains contrats présentent une clause d’IRA à 0 %. Pensez à vérifier si c’est le cas du vôtre.Plusieurs situations permettent de s’affranchir de l’IRA : déménagement pour donner suite à un changement de lieu de travail, cessation de l’activité professionnelle par suite d’un licenciement, décès.

Dans quelles conditions peut-on renégocier son prêt immobilier ?

La renégociation de prêt immobilier peut être acceptée dans plusieurs cas de figure :

- Lorsque vous êtes dans la première moitié du remboursement de votre crédit. C’est lors de cette période que les mensualités sont constituées essentiellement d’intérêts.

- Quand l’écart entre le taux d’intérêt initial et celui que vous pouvez obtenir actuellement dépasse 0.70 % voire 1 %.

- Quand le capital restant dû est à minima de 70 000 €.

La situation de l’emprunteur est actualisée lors de la renégociation de prêt immobilier. Pour faciliter votre renégociation, il est important d’avoir une situation personnelle et bancaire saine. En effet, en tant qu’emprunteur vous devez avoir la capacité de justifier à nouveau vos revenus et vos charges.

Présentez aussi le profil d’un client que l’établissement bancaire ne veut pas perdre : vous pouvez aller voir votre conseiller avec un comparatif d’offres de rachat de crédit crédibles et compétitives.

Notez aussi que lors de la souscription d’un crédit immobilier, l’établissement bancaire aura tendance à vous inciter à domicilier vos revenus et comptes principaux chez lui. Cela vous permettra ainsi de traiter avec un interlocuteur unique et de vous simplifier la vie.

La renégociation offre alors à l’emprunteur plusieurs choix pour atteindre son objectif :

- Diminuer le montant de la mensualité de prêt,

- Réduire la durée de l’emprunt,

- Effectuer une combinaison de ces deux possibilités.

Bon à savoir :

il est possible de renégocier plusieurs fois un emprunt immobilier. En effet, si les taux ont de nouveau baissé depuis la dernière négociation, l’emprunteur peut réitérer l’opération, sous réserve d’acceptation de son établissement bancaire.

Thèmes :

© Production SeLoger - Avril 2021

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.