Actualité

Une mousse isolante à base de ciment

Publié le 30 mars 2017 à 08h58
Une mousse isolante à base de ciment
Le béton est un matériau de construction peu isolant. Il devient, à la surprise générale, un produit d’isolation à part entière. Intégré dans une mousse minérale, il tente de redorer son blason face aux écomatériaux de plus en plus plébiscités. Cette innovation permet également de diversifier sa commercialisation et de résister face à l’essor des matériaux durables.

Les écomatériaux, au premier rang desquels figure le bois, sont de plus en plus utilisés dans les projets immobiliers. Au-delà de leurs qualités durables et écologiques, ils sont bien souvent des isolants naturels.

L’alliance du béton avec la mousse minérale

Le béton, en raison de ses propriétés techniques, est peu isolant. Lorsque le froid vient frapper un pan de mur en béton, il se répand dans l'ensemble de la surface, et le pan opposé se refroidit également. En cela, il constitue un pont thermique dans une construction immobilière. De même, sa rigidité n’absorbe pas les ondes sonores aériennes ou les ondes solides liées aux chocs. Il faut donc systématiquement le recouvrir par un isolant, pour pouvoir s’isoler du froid, mais également du bruit.

Devant le développement de l’utilisation d’autres matériaux de construction, y compris pour des projets où jusqu’à présent seul le béton semblait pouvoir répondre aux contraintes techniques, la filière béton réagit.

Résistant, recyclable et économique

Le lancement d’un concours en 2016 visait à rendre l’image du béton plus noble. Des constructions très « design » ont ainsi été primées. Conscients de l’essor d’une nouvelle concurrence, des industriels développent un nouvel isolant, à base de ciment. Il s’agit d’une mousse minérale. Composée de ciment et de mousse, elle est mise en œuvre au format liquide, avant durcissement en quelques heures.

La filière met en avant un côté sain, en raison de l’absence de composants organiques, et d’une résistance empêchant notamment le développement de nuisibles ou de bactéries. Elle appuie également sur sa durabilité. Cet isolant ne se tasse pas contrairement aux autres isolants plus traditionnels. Il résiste au feu et à l’eau. Enfin, elle met en avant son recyclage facilité, car assimilé aux éléments en béton et ciment d’une construction. Aucun tri des déchets n’est donc nécessaire. Le prix est également un argument mis en avant pour inciter à son utilisation.

Alors que les écomatériaux viennent s’inviter là où le béton semblait être la seule solution technique, notamment pour les constructions à plusieurs étages, la filière béton surprend à son tour en proposant une alternative aux isolants naturels. Comme substitut à la laine de mouton, à la fibre de bois ou au chanvre, il existe désormais l’isolant minéral à base de ciment. Mis en œuvre presque exclusivement dans des blocs béton, son usage impose une construction 100% béton. Le développement des performances d’isolation, avec ses répercussions en matière de performance énergétique, est au centre des enjeux. Séduits par un isolant minéral, certains se tourneront vers des structures en béton.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.