Actualité

Franc succès pour le Crédit d’Impôt Transition Énergétique

Publié le 5 janvier 2017 à 15h09
Franc succès pour le Crédit d’Impôt Transition Énergétique
Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique permet de déduire fiscalement une partie des dépenses engagées dans des travaux d’amélioration de la performance énergétique. Il suscite l’engouement des Français. Pour preuve, le coût pour le budget de l’État devrait atteindre 1,4 milliard d’euros en 2016, contre 900 millions d’euros en 2015.

Lorsqu'un particulier décide de réaliser les travaux d'amélioration de la performance énergétique de son logement par le biais d’un professionnel, il peut déduire 30% de ce coût sous forme de crédit d'impôt. Le montant des frais pris en compte dépend du type de travaux. Celui-ci est plafonné à 8.000€ pour une personne célibataire et 16.800€ pour un couple avec 2 enfants. De fait, plusieurs types de travaux sont éligibles au crédit d'impôt transition énergétique. Cela va du traditionnel remplacement de fenêtres à l’isolation des toitures et des murs, en passant par la pose de volets roulants isolants. Des approches alternatives sont également éligibles, telles que le remplacement du système de chauffage par des systèmes solaires ou par des pompes à chaleur.

Ce crédit d’impôt a donc un coût pour l’État. Soit un manque à gagner en matière de recettes fiscales, soit même, dans certains cas, le versement d’une aide au contribuable, lorsque le crédit d’impôt est supérieur à l’impôt sur le revenu dû. Ce coût devrait atteindre 1,4 milliard d’euros en 2016, soit une augmentation de 55% par rapport à 2015. Le Projet de Loi de Finances pour l’année 2017 prévoit une nouvelle augmentation de plus de 20%, avec un coût estimé de 1,7 milliard d’euros.

Comme toute aide publique, le CITE est critiqué par certains. Des associations de consommateurs lui reprochent un effet inflationniste sur le coût des travaux. Le type de travaux financé est également parfois remis en question. Le gain énergétique est très variable d’un poste de travaux à un autre. Le remplacement de fenêtre est ainsi très plébiscité, alors que ce sont les opérations d’isolation qui offrent le meilleur gain. Quoi qu’il en soit, le Crédit d’Impôt Transition Énergétique est reconduit pour l’année 2017 et connaît un succès grandissant.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.