Actualité

Les primo-accédants empruntent grâce aux aides

Publié le 23 janvier 2018 à 11h02 - Mis à jour le 5 février 2018 à 14h59
Les primo-accédants empruntent grâce aux aides
Selon une étude du Crédit Foncier, 70% des primo-accédants ont souscrit un emprunt immobilier en 2016 en profitant des aides de l'état. Un chiffre qui a de quoi inquiéter puisqu'au 1er janvier 2018 certaines aides sont rabotées ou simplement supprimées.

Bilan de la situation

Dans l'immobilier neuf, 7 ménages sur 10 ont pu faire aboutir leur projet en 2016 grâce au Prêt à Taux Zéro (PTZ) ou au Prêt à l'accession sociale (PAS), des dispositifs qui peuvent être utilisés conjointement.
Plus précisément, 63% des primo-accédants ont bénéficié du PTZ et 18% du PAS.
10% des primo-accédants ont également pu bénéficier des APL accession.
En 2016, le PTZ a financé 115 000 opérations, c'est presque le double de 2015.
Le PAS a, lui aussi, rencontré un franc succès en 2016 puisqu'il a accompagné 73 000 ménages.

Nouvelles mesures gouvernementales : quelles conséquences sur le crédit immobilier ?

Au vu de ces chiffres, nous pouvons légitimement nous poser la question de l'avenir de l'immobilier et la possibilité pour les primo-accédants d'acquérir leur résidence principale.
En effet, les APL accession ont été supprimés au 1er janvier 2018.
Or, cela représentait 1/4 du montant des mensualités d'un prêt immobilier. Concernant le PAS, nous ne notons pas de changement majeur en 2018.
En revanche, en ce qui concerne le PTZ, la donne n'est plus la même.
Certes, le gouvernement a choisi de le prolonger pour 4 ans, mais il a été largement recentré.

En 2016, 6 PTZ sur 10 ont été réalisés en zones B2 et C.
Or, à compter du 1er janvier 2018, le PTZ dans le neuf dans ces zones ne pourra plus financer que 20% du projet immobilier au lieu de 40%.
Le PTZ dans l'ancien, quant à lui, n'est reconduit que dans les zones B2 et C et plafonné à hauteur de 40% du montant de l'acquisition.
Les aides semblent être fondamentales pour les primo-accédants, d'autant que 3 primo-accédants sur 10 affirment qu'ils ne pourraient réaliser leur projet sans celles-ci.

En quoi consistent les différentes aides pour les primo-accédants ?

Si vous-même souhaitez souscrire un crédit immobilier pour devenir propriétaire de votre résidence principale, voici un petit rappel de ce que sont le PTZ et le PAS.

Le Prêt à taux zéro

Comme son nom l'indique, ce prêt ne fait pas l'objet d'intérêt.
A compter de 2018, il permet de financer 40% de son acquisition dans le neuf en zones A Bis, A et B1 et 20% de son projet dans les zones B2 et C.
Dans l'ancien, il est possible de financer 40% de son projet immobilier dans les zones B2 et C.
Ce prêt est soumis à conditions de ressources et, dans le cadre d'un achat dans l'ancien, il doit concerner un habitat faisant l'objet de travaux de rénovation, d'assainissement ou de travaux pour réaliser des économies d'énergie.

Le Prêt d'accession sociale

Le PAS s'adresse aux ménages les plus modestes qui souhaitent devenir propriétaires de leur résidence principale. Accordé par les banques ayant passé une convention avec l'état, ce prêt peut financer tout ou partie de votre crédit immobilier.

A lire également :

Thèmes :

*Exemple représentatif : pour un Prêt à Taux Zéro d’un montant de 50 000 €, décaissé en une seule fois, d’une durée totale de 240 mois (soit 20 années), au taux annuel débiteur fixe de 0 %, le remboursement s’effectue en 60 mensualités de 12,50 € suivi de 179 mensualités de 290,28 € et une dernière ajustée de 289,88 €. Montant total dû de 53 000,00 € dont intérêts de 0 €, pas de frais de dossier, assurance emprunteur obligatoire de 3 000,00 €, frais de garantie de 1 100 €. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,56 %. Le coût standard maximum de l’assurance emprunteur obligatoire est de 12,50 € par mois pour un assuré à 100 % âgé de moins de 31 ans, et s’ajoute à la mensualité du crédit. Le montant total dû par l’emprunteur au titre de l’assurance sur la durée totale du prêt sera de 3 000,00 euros pour un Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) de 0,47 %. Le coût de l’assurance peut varier en fonction de votre situation personnelle et des garanties exigées par votre Caisse régionale. Renseignez-vous sur le coût applicable et les garanties exigées dans votre Caisse Régionale.Sous réserve d’éligibilité. Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.(1) Une assurance emprunteur sera exigée pour l’octroi du prêt. Les contrats d’assurance emprunteur proposés par votre Caisse régionale de Crédit Agricole sont assurés par : * CNP Assurances, Société anonyme au capital de 686 618 477 € entièrement libéré. 341 737 062 RCS Paris. Siège social : 4, place Raoul Dautry, 75716 Paris cedex 15 – Tél : 01 42 18 88 88 – www.cnp.fr - GROUPE CAISSE DES DEPOTS. * PREDICA S.A. au capital de 1 029 934 935 € entièrement libéré. 334 028 123 RCS Paris. Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 Paris.Entreprises régies par le Code des assurances. Les événements garantis et les conditions figurent au contrat. Il peut arriver que votre état de santé ne vous permette pas de bénéficier des conditions d’assurance standardisées. Le dispositif prévu par la Convention AERAS organise des solutions adaptées à votre cas. L’emprunteur peut souscrire auprès de l’assureur de son choix une assurance dans les conditions fixées par l’article L 313-30 du code de la consommation, pourvu qu’elle présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance proposé par le prêteur.Ces différents contrats d’assurance sont distribués par votre Caisse Régionale de Crédit Agricole, immatriculée auprès de l’ORIAS en qualité de courtier d’assurance. Les mentions de courtier en assurance de votre Caisse sont à votre disposition sur www.mentionscourtiers.credit-agricole.fr ou dans votre agence Crédit Agricole.  

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.