Actualité

Jeux olympiques : que deviennent les installations sportives ?

Publié le 7 octobre 2016 à 12h01 - Mis à jour le 1 mars 2017 à 16h35
Jeux olympiques : que deviennent les installations sportives ?
Les infrastructures créées pour les Jeux Olympiques sont conçues pour un rassemblement d’une telle ampleur qu’en général, elles ne sont adaptées qu’à ce dernier. Pour tous les autres événements sportifs ou culturels, elles sont surdimensionnées. Or, les Jeux Olympiques se déroulent rarement deux fois dans le même pays, du moins pas avant des décennies. L'entretien de telles infrastructures, la plupart du temps inutilisées, coûte cher. Elles sont donc bien souvent laissées à l'abandon.

Notez que cet exemple d’investissement conséquent ponctuel peut aussi concerner des particuliers à certains moments de leur vie. L’achat ou la location « coup de cœur » peut amener certains à négliger les frais d’entretien du bien qu’ils convoitent. Un immense jardin, c’est attrayant au regard, moins à la tondeuse.

Que ce soit pour y investir ou pour y vivre, un bien immobilier nécessite de l’entretien. Cet entretien préserve la valeur du patrimoine. Or, il n’est pas toujours bien estimé.

Lorsqu’un bâtiment est soumis à des conditions environnementales particulières (un chalet à la montagne, une villa en bord de mer, un studio en centre-ville), l’entretien est plus important que dans un environnement neutre. Peintures intérieures et extérieures, étanchéité, par exemple, peuvent nécessiter un rafraîchissement récurrent.

Certains biens « exceptionnels » peuvent également générer un coût d’entretien. Une péniche aménagée, par exemple, nécessite, en plus de l’entretien des pièces de vie, la maintenance courante d’un bateau.

En cas d’acquisition d’un bien avec des espaces verts, mieux vaut prévoir un budget mensuel pour l’entretien des jardins.

Dans le cas d’une accession à la propriété, l’entretien est une charge dans le budget du ménage qu’il vaut mieux prévoir pour éviter de mauvaises surprises. Pour un investisseur immobilier, le coût de l’entretien peut devenir un critère de sélection du bien. Si ce coût ne peut être répercuté sur un loyer, mieux vaut alors se tourner vers un bien qui ne nécessite pas d'entretien fréquent.

Morale de l’histoire : lorsque vous investissez dans de nouvelles installations, prévoyez le coût à l’achat, mais aussi les coûts de maintenance, sous peine d’effectuer un « one shot », comme pour les JO, et de voir votre patrimoine s’évaporer à terme.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.